VEDIA

Verviers a enfin voté son budget 2021!

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 30 mars 2021 18:00  |   Verviers


En crise depuis de mois, la Ville de Verviers a enfin son budget pour 2021. Il a été voté hier soir, lors d’un conseil communal plutôt agité. Particularité de ce budget, il s’accompagne d’un plan de relance et d’aides spécifiques pour les secteurs touchés par la crise sanitaire.

Audrey Degrange

Des micros ouverts à tire larigot ou coupés trop tard, la vidéo conférence offre des passe d’armes aussi savoureuses qu’inattendues. Elle révèle surtout un climat et des relations plus que tendues entre les différentes formations verviétoises...

« Je suis à peu près sûr d’avoir entendu Monsieur Ben Achour me traiter de connard dans son micro et je souhaite que cela soit inscrit au PV » peut-on ainsi entendre de l’échevin Alexandre Loffet.

Sur la question de remplacer Sylvia Belly au Collège, là c’est Sophie Lambert qui dégaine« Je ne crois pas qu’Ecolo aurait envoyé une femme... » devant un Hajib El Hajjaji médusé « T’es sérieuse là... »

Au menu du conseil communal hier soir, on a donc, avec plus ou moins de succès, tenté de parler de la parité homme femme au sein du Collège mais le point qui a retenu toute l’attention fut la présentation du budget. « Le budget a enfin été voté, se réjouit Alexandre Loffet, Echevin des Finances de la Ville de Verviers. A mon sens, il est bien fait car les prélèvements sur les prévisions sont extrêmement restreints malgré les recettes faibles de la Ville. Nous avons un plan de relance de plus de deux millions d’euros et des exonérations fiscales de 600 000 euros. Je pense que c’est un budget conséquent mais raisonnable par rapport au futur de la ville sans endettement excessif pour le plan de relance. On ne vide pas les réserves et surtout sans emprunt Crac pour équilibrer le budget annuel. »

Fini les donc les 12 provisoires, le budget été voté à la quasi unanimité par le PS, le MR, Nouveau Verviers, le Parti Populaire et Ecolo. Des Verts qui n’ont donné leur voix que par respect pour les Verviétois et le personnel communal. « On aurait souhaité autre chose, révèle Dany Smeets, Conseiller communal Ecolo. Ici chacun a son trophée, chaque négociateur reconnaît dans le budget sa petite touche mais c’est un budget qui ne reflète pas une majorité forte. C’est d’ailleurs une majorité qui change sur chaque dossier, un fois c’est avec le PS, une autre fois le Cartel bloque tout bref il n’y a pas de projet, c’est juste accord et c’est tout. »

Un accord qui n’a pas convaincu le groupe cdH qui a préféré lui s’abstenir estimant qu’il était dommageable qu’une provision sur les pensions n’ait pas été inscrite au budget ordinaire. « Ce n’est pas qu’un budget technique, c’est un budget où des choix politiques sont faits. Chacun a les siens et c’est normal qu’entre partenaires de la majorité, un équilibre doit être trouvé, explique Cécile Ozer, Chef de groupe cdH. Mais nous sommes dans l’opposition donc on n’a pas à faire de concessions. Certaines choses que nous demandions ont été prises en compte dans le budget et d’autres pas. »

Le PTB a lui voté contre ce budget qui ne prend pas assez en compte la population qui aurait dû, selon le parti, bénéficier d’une baisse de la fiscalité et d’une suppression de la taxe poubelle. « On s’attendait à une budget de crise avec des mesures fortes pour aider la population et ça n’est pas le cas,regrette Lazslo, Schonbrodt, Chef de groupe PTB. On est d’ailleurs surpris par la mesure qui supprime les taxes sur les parkings gratuits des grandes surfaces commerciales. Pour nous, que des mesures fiscales soient prises pour aider les petits commerçants qui ont presque tout perdu dans la crise, c’est normal. Par contre, donner 260 000 euros d’argent public à des groupes comme Colruyt qui a fait des bénéfices de près d’un demi milliard d’euros, ça nous pose réellement problème. C’est quand même cynique de dire qu’on va aider les petits commerces en ayant cette mesure par derrière. »

Enfin, dans une réaction écrite, Malik Ben Achour, potentiel futur bourgmestre, annonce déjà la couleur. «Dès que la nouvelle majorité sera installée, nous présenterons en modifications budgétaires un document qui sera la traduction plus fidèle des futurs partenaires.  Avec une vraie vision d’avenir sur le long terme  ».

 

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte