VEDIA

Politique verviétoise: une majorité pas majoritaire

 15 avril 2021 18:18  |   Verviers


Ce mercredi à 19h30, un conseil communal extraordinaire a eu lieu à Verviers. Le retrait de la motion Istasse devait être voté pour faire place nette à la nouvelle majorité. Ce vote a été reporté à la demande de Malik ben Achour. La raison: l’absence de plusieurs personnes qui étaient appelées à voter pour la motion.

"Un cirque", c’est l’appellation choisie par plusieurs politiques pour définir le conseil communal extraordinaire de ce mercredi. En effet, Malik ben Achour a demandé hier le report du vote.

Lorsque Làszlò Schonbrodt, le chef de groupe du PTB de Verviers, lui demande la raison de cette demande, sa réponse est franche: "À cause des nombreux absents, il nous manque une voix pour que le vote soit favorable." Il ajoute à cela que les élus, qui ont demandé à ce que le conseil se déroule en présentiel, font preuve de lâcheté en étant absents.

"Nous faire porter le chapeau du fiasco d’hier n’est pas honnête."

Ces excuses, liées aux quarantaines et à la crise sanitaire, ne sont pas valables, selon les opposants du député. "Nous faire porter le chapeau du fiasco d’hier n’est pas honnête. Ce n’est pas le fait que le conseil s’est déroulé en présentiel qui pose problème, ce sont les manœuvres politiques qui sont faites et qui n’ont pas l’effet désiré", juge Alexandre Loffet.

Selon l’échevin des Finances verviétois, le message envoyé par les absences d’hier est plus subtil. "L’élément majeur à retenir, c’est le fait que Malik Ben Achour n’arrive pas à rassembler les socialistes derrière lui. Il n’a pas assez de voix et il se rend compte que les socialistes ne se sont pas déplacé hier, car il n’arrive pas à les convaincre", analyse-t-il.

À 19 voix contre 7, les conseillers ont voté pour que le retrait de la motion Istasse soit à nouveau présenté lors du prochain conseil du 26 avril. Alexandre Loffet dit déjà qu’il demandera au collège que ce conseil se déroule en présentiel pour le vote de ce point qu’il considère comme trop important que pour être voté à distance. (P.J.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte