VEDIA

Plus de 40 listes citoyennes, dont celle d'Olne, réunies pour le scrutin régional

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 10 decembre 2018 16:54  |   Olne

On comptait de nombreuses listes citoyennes aux dernières élections communales qui ambitionnaient de remettre le citoyen au centre. Certaines ont réalisé de bons scores. Aujourd’hui, elle veulent aller plus loin.

Comme « Olne le bon sens », elle sont déjà une quarantaine à se regrouper, soit 60 à 80 élus, pour tenter d’être représentées au sein des intercommunales et différentes institutions. Et toutes les listes citoyennes ne se sont pas encore prononcées. L’idée de ce regroupement "Les listes citoyennes" est d’être informé des décisions qui se prennent dans ces organes supra-communaux et d’avoir voix au chapitre.

"C’est pour essayer de changer les choses car depuis des années, tous les partis mettent les personnes en place, avec les directives des partis. Nous, on souhaite vraiment suivre les directives des citoyens", soutient Claudy Dejonc, conseiller communal d’Olne le bon sens

Une première en Belgique

"Le regroupement, il est possible depuis 99’ en Région wallonne, en Belgique mais il n’a jamais été employé, signale Olivier Carlens, candidat Vous ! à Remicourt. Ce n’est pas la première fois qu’il y a des listes citoyennes mais c’est la première fois que des listes citoyennes ont la même envie d’avancer en commun et d’avoir une représentativité".

En pratique, tous les élus peuvent rejoindre ce regroupement jusqu’au dernier conseil communal avant le 1er mars. Même si un élu s’est déjà apparenté à un parti, il peut faire marche arrière.

Aux élections régionales et fédérales

En parallèle et indépendamment, une fédération des listes citoyennes va aussi être lancée. Cette fois, pour peser sur l’échiquier régional voir fédéral.

L’idée est là encore de remettre le citoyen au centre des préoccupations en utilisant mieux des outils existants, en en créant de nouveaux. Mais impossible pour les représentants de ces listes citoyennes d’être plus concrets aujourd’hui. Toute le mouvement est à définir, à construire. Notamment lors d’une grande assemblée générale le 18 décembre à Hamoir. (Au.M)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte