VEDIA

Muriel Targnion s'en va, Jean-François Istasse débarque !

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 22 septembre 2020 13:53  |   Verviers


Entre colère et dégoût, ils sont venus manifester, sans doute une dernière fois, avant le conseil communal. Dans leurs mains, un miroir qu’ils remettent à chaque élu. «  Comme ça demain matin, quand ils auront voté, ils seront peut-être fiers de se revoir. Mais on a mis aussi leur photo pour qu’ils puissent se reconnaître », explique Gilbert Larbuisson, Ancien président de l’USC de Verviers.

C’est que dans quelques minutes, tous ces élus communaux seront appelés à voter une motion de méfiance mixte qui frappe la Bourgmestre Muriel Targnion. Elle doit céder sa place à Jean-François Istasse qui, par une analyse particulière du code de la démocratie locale, va être installé à la tête de la ville de Verviers alors qu’il n’a pas réalisé le plus de voix sur la liste la plus importante, le PS en l’occurrence.

20 pour, 11 contre, 5 abstentions

Deux élus, Hasan Aydin et Sophie Lambert, ont aussi choisi de renoncer au mandat tout en restant dans le nouveau Collège formé du PS, du MR, du Nouveau Verviers et du dernier arrivé, le cdH. Ce procédé, la Région wallonne l’a estimé valable. " Les conditions de recevabilité sont rencontrées. Le conseil communal est le seul à pouvoir apprécier souvereinement qui font les motifs de ladite motion", explique Jean-François Istasse, Bourgmestre de Verviers.

Après plus de deux heures de séance, la motion de méfiance mixte qui installe la nouvelle majorité est approuvée par 20 voix pour, 11 contre et 5 abstentions. Sans surprise finalement et sans dernier retournement de situation auquel Muriel Targnion elle-même ne croyait plus. « Le week-end dernier encore, il y a eu des tensions dans la nouvelle majorité (Et ça ne manquera pas de venir dans les semaines à venir). Une fois qu’elles ont été apaisées, il n’y avait plus aucun doute pour moi », remarque Muriel Targnion, Ancienne Bourgmestre de Verviers.

Suite au prochain numéro

Est-ce la fin de la saga pour autant ? Pas certain puisque Muriel Targnion va introduire un recours en extrême urgence au Conseil d’Etat. « Ce que je souhaite, c’est que le PS qui est à la base de cette saga de l’été, qui a retourné sa veste, qui a renié des signatures, qui est responsable de ces magouilles, ne mérite pas d’être dans la majorité. Et encore moins un Bourgmestre qui a fait moins de 500 voix, càd 6 fois moins que moi, 5x moins qu’Hasan Aydin, 4x moins que Maxime Degey. Ce n’est pas normal » clame Muriel Targnion.

Un autre recours sera déposé par Ecolo auprès du ministre des Pouvoirs locaux, Pierre-Yves Dermagne. La nouvelle équipe au pouvoir aurait sans doute espéré un départ sur des bases plus solides. La politique verviétoise n’en est pas à un renversement près. (Manu Yvens)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte