VEDIA

Muriel Targnion présidente de Publifin?

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 27 novembre 2018 17:58  |   Verviers

L’information a été donnée par nos collègues de Sudpresse ce lundi en fin de journée : Muriel Targnion devrait prendre la tête de la présidence de l’intercommunale Publifin, une fois qu’elle aura démissionné de son poste de députée à la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le Conseil d’administration doit se réunir ce vendredi, il fera suite au Conseil Provincial de jeudi, qui lui désignera les nouveaux élus provinciaux. 

Muriel Targnion, Bourgmestre de Verviers, à la tête de la plus grosse Intercommunale de Wallonie

Une chose est sûre, Muriel Targnion est sortie grandie des dernières élections communales. Avec ses 3000 voix, elle a non seulement renforcé sa légitimité au niveau communale, mais elle devient également incontournable au niveau provincial. Son attachement à Publifin ne date pas d’hier, membre du conseil d’administration, au plus fort de la tempête, elle avait marqué à plusieurs reprises son soutien à l’intercommunale.

La désignation de Muriel Targnion par le PS, pour reprendre les rênes du Conseil d’administration de la plus grosse intercommunale de Wallonie est loin d’être une surprise, mais s’inscrit plutôt dans l’ordre des possibilités dans le cadre d’un accord global. D’autant, qu’entre les départs volontaires et les départs forcés, ils n’étaient plus que sept administrateurs et un observateur sur 13 à siéger au sein du CA. Quatre PS, trois MR et un observateur PP. Ajouter à cela la suppression de la prépondérance provinciale, qui veut donc que la présidence des intercommunales revienne à un élu communal et non plus à un élu provincial… C’est une bonne partie du CA qu’il fallait donc pouvoir renouveler.

Muriel Targnion a donc été rapidement présentie pour le poste, que certains voient comme un frein au changement ou un choix de la base de l’intercommunale …. Les autres envisagent la nouvelle plus sereinement et parlent des changements qui ont déjà été apporté, au niveau de la gouvernance notamment. Sans oublier les éventuelles répercussions pour Verviers, jusque là plutôt mal lotie au niveau du prix de l’électricité!

La bourgmestre de Verviers, à la tête de la plus grosse intercommunale de wallonie, qui compte sous sa coupole d’autre structures comme Finanpart, Nethys, Resa, Meusinvest, VOO et bien d’autres… Une désignation qui ne pourra de toute façon pas se faire tant qu’elle n’aura pas démissionné de son siège à la Fédération Wallonie-Bruxelles. (P.L.)

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte