VEDIA

Marc Elsen: "Je suis en paix avec ma conscience"

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 31 aout 2020 15:55  |   Verviers


La crise politique verviétoise n’en a pas encore fini de faire des victimes collatérales. Après Didier Nyssen (PS) il y a quelques semaines, c’est une autre figure emblématique de la politique à Verviers qui a décidé de démissionner de son poste de conseiller communal. Et pas n’importe quelle personnalité, puisque Marc Elsen, ancien bourgmestre cdH, démissionne lui aussi. S’il a suivi de près les négociations pour une nouvelle majorité avec son groupe cdH, il ne se retrouve pas dans cet accord ni dans la manière dont celui-ci a été conclu. 

"Un moment donné, en politique, il faut revenir à la base, à savoir ma conscience. C’est un choix difficile, j’en mesure les conséquences. Mais je veux être en paix avec ma conscience, après une période estivale quand même complètement surréaliste. Le monde change diraient certains, mais à titre personnel je ne retrouve plus mes marques, les valeurs qui m’ont animées pendant un certain temps. Je ne m’y retrouve plus, je n’ai pas de place dans un scénario tel que celui-là", nous confie Marc Elsen.

S’il semble serein par rapport à cette décision, il ne compte pas enfoncer son parti ni ceux qui ont pris la relève, notamment pendant les négociations. "Je ne veux pas focaliser sur le cdH, il faut parfois un peu dézoomer si on peut dire. Le cdH avait désigné, démocratiquement, Cécile Ozer et par la suite Jean-François Denis pour négocier au nom du cdH. Je ne suis pas là pour juger, mais je ne pense pas que j’aurais fait les choses de la même manière."  

Pour remplacer cette personnalité sur les bancs du prochain conseil communal, le 14 septembre, le cdH verviétois devra aller chercher loin dans sa liste de candidats suppléants. Au moins  jusqu’à la 3ème ou 4ème place suppléante. 

Précision aussi que si Marc Elsen laisse sa place au conseil communal, il ne quitte pas le parti, le cdH, même s’il nous a aussi confié qu’il ne comptait pas se présenter en 2024 au prochaines élections communales. 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte