VEDIA

Le cartel MR-NV-cdH-Piron plus soudé que jamais

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 12 aout 2020 15:59  |   Verviers


Au lendemain de l’annonce de l’alliance entre PS et Ecolo, le MR, le Nouveau Verviers, le cdH ainsi que le conseiller communal indépendant Bernard Piron ont tenu à rappeler leur unité, primordiale selon eux par les temps qui courent. " Après toutes les discussions entendues ces derniers jours, je pense qu’il était utile de rappeler que nous somme unis pour porter Verviers", explique Cécile Ozer, Cheffe de file du cdH. "Il était temps de poser des bases claires et de mettre sur la table des sujets clairs que nous voulons partager avec des potentiels partenaires de majorité pour proposer un projet fort pour les Verviétoises et les Verviétois", ajoute encore Ozer. 

Le cartel a ainsi posé plusieurs jalons essentiels pour la création d’une future majorité. Ainsi, selon eux, il ne sera plus question d’Hasan Aydin comme président du CPAS. Il ne sera non plus question d’illégalité pour définir le ou la futur(e) bourgmestre . "Il y a des textes, il y a des lois et nous ne contournerons pas cela. Nous ferons ce qui est légal et ce qui est écrit", précise Jean-François Chefneux. 

"Un projet de rupture, de continuité et d’amplification"

Pas question non plus de repartir de 0 en ce qui concerne les gros projets de la mandature. " Il y a une feuille de route qui a été tracée par la DPc en 2018 puis par une conférence de presse au mois de juin dernier sur les grands projets. Le cdH, évidemment, est rentré dans la danse et donc a quelques rectificatifs à faire mais en gros, on reste sur cette ligne de conduite avec "Verviers ville conviviale", le Grand Théatre, de Biolley au niveau culturel et bien d’autres projets, comme la cité administrative au Grand Bazar par exemple", explique le chef de file MR, Maxime Degey. 

Vers une union sacrée? 

Et s’il faut, pour atteindre une majorité, travailler tous ensemble, le cartel est prêt. " Dans l’intérêt de Verviers, on pourrait tous se retrouver. Et peu importe si cela fait beaucoup de monde autour de la table. Il serait peut-être temps de se retrousser les manches et avancer ensemble pour Verviers", conclut Jean-François Chefneux.  










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte