VEDIA

Le budget communal 2019 ne convainc pas l'opposition

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 29 janvier 2019 22:30  |   Verviers

En présentant son budget 2019, la majorité PS-MR-Nouveau Verviers a fait des choix mais force est de reconnaître qu’ils n’ont pas été accueillis à bras ouverts par l’opposition qui y a trouvé matière à critique en tirant à boulets rouges sur la nouvelle équipe en place. Encore au pouvoir il y a trois mois à peine, le cdH n’a voté ni pour ni contre ce budget. Il s’est abstenu attendant surtout les actions concrètes qui s’en suivront. Point positif pour le cdH : les investissements dans les écoles. " Ils poursuivent la rénovation et la sécurité dans les écoles ainsi que les subsides aux crêches. Deux nouvelles crêches sont subsidiées. Pour les familles, c’est très important et cela nous tient à coeur ainsib que le budget participatif", remarque Cécile Ozer, Cheffe de groupe cdH. Le cdH se dit quand même inquiet d’apprendre qu’on ne remplacera pas 12 personnes admises à la retraite.

Ecolo, PTB et PP sur la même longueur d’onde
 
Tous les autres partis ont donc voté contre ce budget. A commencer par Ecolo qui parle d’un budget illusoire et artificiel avec des montants qui n’ont pas été budgété."On a parlé d’une quantité de projets dans la Déclaration de Politique Communale et on se rend compte aujourd’hui qu’on pourra en faire au mieux deux ou trois : la Cité administrative, Verviers, ville conviviale. Pour la Cité administrative, 800 000 euros ont été inscrits au budget sur un projet dont la totalité avoisonne entre 25 et 40 millions d’euros ! C’esr totalement démesuré", explique Hajib El Hajjaji, Conseiller communal Ecolo.
 
Ce n’est pas la volonté de la majorité de tendre vers plus de justice fiscale, constate Laszlo Schonbrodt, qui aura poussé le PTB à dire oui à ce budget. Que du contraire. Rien dans la lutte contre la pauvreté ni dans le renforcement du logement public déplore-t-il. Et une politique du parking qui inquiète le PTB. " On a 265 000 euros en moins de rentrées à cause des mesures du parking. Pour nous, ce parking est toujours nuisible pour le commerce à Verviers, pour les citoyens et maintenant pour les finances communales ! On ne peut pas attendre 2023. Il faut casser le contrat qui nous lie à Indigo le plus rapidement possible" s’inquiète Laszlo Schonbrodt, Conseiller communal PTB.
 
Enfin, le Parti Populaire qui, lui, dénonce la non-maîtrise des chantiers. "Avec le Grand Bazar, on part avec un montant de 5,3 millions d’euros et on arrive à près de 8 millions ! Dans la future Cité administrative, les budgets explosent. Au niveau des emprunts, on est endetté à 78 millions d’euros et on va atteindre les 126 millions d’euros ! Avec une charge de dette actuelle de 9,1 millions l’année !", explique Bruno Berrendorf, Conseiller communal PP. Si les critiques entendues auront eu pour résultat d’enrichir le débat sur le budget, celui-ci n’aura finalement pas convaincu les partis d’opposition.  (Manu Yvens)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte