VEDIA

La FGTB et le PS rendent hommage à Marc Goblet

 23 juin 2021 16:42  |   Province de Liège


La Place Saint-Paul de Liège s’est remplie ce mercredi en hommage à Marc Goblet. Certaines figures importantes du socialisme ont fait le déplacement pour se remémorer les combats et les souvenirs qu’ils ont partagé avec le Hervien. 

Un portrait de Marc Goblet, le point levé, a été affiché sur le bâtiment de la FGTB de Liège Place Saint-Paul. Quoi de plus symbolique pour rendre hommage au Hervien qui a voué sa vie au socialisme ?

Certaines figures de proue du PS et de la FGTB étaient présentes pour se rappeler de lui et des souvenirs qui l’entourent. "Marc Gobelet est une personne avec qui on pouvait débattre. On avait souvent des explications franches et sincères qui se terminaient par une grande accolade et par un grand geste de fraternité", se remémore Paul Magnette, le président du PS.

"Le jour de son élection, il est venu me trouver en me disant qu’il fallait qu’il parte"

Né à Herve, Marc Goblet a été échevin dans sa commune d’origine de 2001 à 2003. Un court mandat qu’il avait tenu à abréger précipitamment. "Il ne voulait absolument pas cumuler ces deux mandats qu’il jugeait incompatibles. Alors le jour de son élection, lors du drink, il est venu me trouver en me disant qu’il fallait qu’il parte. Il avait sa lettre de démission en poche et voulait absolument déposer cette lettre avant minuit à la commune. Il n’était pas obligé de le faire, mais il a toujours tenu à garder ses convictions et ses valeurs", affirme Thierry Bodson, le président de la FGTB.

"C’était un personnage unique"

La dizaine d’intervenants qui a pris la parole face à la foule n’a pas manqué de rappeler à quel point Marc Goblet travaillait de jour comme de nuit pour connaître ses dossiers. "Il les connaissait tellement bien qu’il pouvait avoir une approche transversale dans son approche syndicale et politique. Ça en faisait un personnage unique", Daniel Richard, le secrétaire régional de la FGTB de Verviers et de la Communauté germanophone.

Né et décédé socialiste

Lorsque Marc Goblet avait pris connaissance de sa maladie, il avait tenu à continuer sa lutte de tous les jours. Le meeting a pris fin un bout de tissu rouge dans un poing levé à chanter "L’internationale". Certainement la meilleure des façons pour rendre hommage à cette figure hervienne emblématique qui est née et décédée socialiste. (P.J.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte