VEDIA

Freddy Breuwer : "Avec Patric Huon, ma patience a des limites ! "

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 08 septembre 2020 20:27  |   Verviers


Invité de Contrechamp, l’Echevin de l’Urbanisme Freddy Breuwer (MR) revient sur le schéma de développement communal qui est entré dans sa seconde phase. Ce document de 378 pages reprend des données d’ordre historique, paysager, géologique mais aussi des analyses d’ordre urbanistique, économique, social et démographique qui permettront de mieux orienter et encadrer les décisions relatives à l’aménagement et au développement du territoire. « Nous devons retrouver de meilleurs indicateurs sociaux et cela passera notamment par une croissance de la population. L’objectif est d’arriver à une augmentation de la population de 20% à l’horizon 2040, soit 10% de la croissance de 100 000 habitants projetée en province de Liège », explique Freddy Breuwer.

Patric Huon pense à un plan B

L’échevin de l’Urbanisme revient également sur le projet de centre commercial et son abandon, du moins dans son ambition initiale de créer 90 000 mètres carrés de bâtiments, 1100 places de parking souterrain, 90 boutiques, une dizaine de cafés et restaurants et 75 logements. «  J’ai personnellement demandé au promoteur Patric Huon de penser à un plan B qui n’est donc plus un shopping center. Ce projet ferait plus la part belle à du résidentiel. Je sais que Patric Huon y pense mais je regrette qu’il s’obstine à penser au plan A de départ. S’il persiste dans cette voie, je lui dirai que ma patience a des limites. Je ne peux pas entendre qu’il dispose d’un permis jusqu’en 2022, voire 2023 ! Il confond permis d’urbanisme et permis d’implantation commerciale. (…) Nous n’irons pas plus loin que le printemps 2021, date à laquelle doivent débuter des études sérieuses et très coûteuses. »

Ne pas reproduire les erreurs de 2018 !

La nouvelle majorité quadripartie à Verviers devrait être installée le 21 septembre prochain après le vote d’une motion de méfiance « mixte » incluant une motion collective et l’adoption du pacte de majorité qui en découle. A la question de savoir si dans l’état actuel des discussions sur la future déclaration de politique communale (DPC), Freddy Breuwer voterait avec la nouvelle majorité si le conseil se déroulait aujourd’hui, l’Echevin a déclaré ne pas disposer du texte de cette DPC. « Je ne suis pas associé directement aux travaux. On parle de déclaration de politique communale mais je veux qu’on associe aussi la déclaration de politique sociale (DPS). On ne doit pas reproduire l’erreur de 2018 lorsque le centre public d’action sociale est venu, seul, avec une DPS qui n’a pas été trop regardée à l’époque. Et qui comprenait des éléments qui ont été contredits par les faits par la suite. Mais je reste optimiste et confiant ».










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte