VEDIA

De nouveaux aménagements pour améliorer la mobilité douce à Spa

 25 janvier 2023 17:45  |   Spa


C’est une nouvelle étape franchie dans le dossier de réaménagement de la traversée de la ville de Spa. Une enquête publique a été lancée ce mardi.  L’idée est d’améliorer la mobilité douce en centre-ville et de créer différents espaces partagés.

Spa et la mobilité, c’est un sujet au cœur des débats depuis des dizaines d’années. Selon les citoyens, plusieurs points sont à améliorer. "Un peu plus de parkings peut-être et un peu plus de piétonnier," propose une riveraine. "Améliorer l’ensemble de la ville de façon à ce que les PMR et les mamans avec leur poussette puissent plus facilement se déplacer" ajoute un Spadois. "Pour trouver une place de parking, c’est un immense problème. Même pour les commerces, les gens ne savent plus se parquer et vont un peu plus loin" pointe un citoyen de la région.

Un projet sur le réaménagement de la traversée de Spa est sur le point d’aboutir. Depuis mardi, une nouvelle étape a été franchie avec le lancement d’une enquête publique. L’objectif de ces futurs aménagements est de favoriser la mobilité douce. "On crée des espaces de convivialité. La place Royale en est un bel exemple, mais également un piétonnier qui sera créé à la place de la déserte le long de l’avenue Reine Astrid. Il y a aussi un projet de véloroute des Sources qui va relier Spa à Theux de manière tout à fait sécurisée. Le projet de la traversée de Spa, tel qu’on l’appelle, permettra de traverser toute la ville de Spa de manière sécurisée à vélo, en trottinette, avec les méthodes de mobilité douce, pour rejoindre le véloroute des Sources au ravel," explique le premier échevin et échevin de la Mobilité Nicolas Tefnin (MR).

Avec aussi une envie de renforcer la sécurité routière, notamment à hauteur de l’avenue Reine Astrid. "L’idée est aussi de réduire la vitesse. Quand on traverse une ville, que l’on veut que cela soit de manière sécurisée, il faut aussi laisser la place qu’il faut à travers des aménagements pour les vélos, par exemple. On traversera toujours la ville de Spa dans les deux sens, mais avec un léger rétrécissement de la chaussée de manière à proposer aussi du parking en épis. On met plus de voitures quand on se gare en épis plutôt que quand ce sont des places longitudinales," raconte l’échevin de la Mobilité.

Du côté de l’opposition, on craint pour les finances de la ville, on regrette la perte de places de parking et on estime également que certains aménagements sont peu utiles. Le groupe Alternative Plus souhaite revoir certains aspects du projet. "Les propositions que l’on peut faire, c’est de phaser les travaux de manière à ne pas transformer le centre-ville en un chantier permanent. Il faut aussi réduire la voilure des projets et les rendre moins coûteux, comme notamment l’aménagement de la place Royale qui pose un problème de budget. Le plan d’eau de la place prévu n’est pas utile et sera onéreux, sans apporter vraiment une plus-value à l’aménagement du centre-ville," détaille Frank Gazzard, conseiller communal Alternative-Plus.

Les Spadois ont jusqu’au 7 février prochain pou donner leur avis. Quant aux premiers travaux, ils se dérouleront sur plusieurs années sous forme de phases, et ne devraient pas débuter avant mars 2024. (Thomas Michiels)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte