VEDIA

Charles Gardier (MR) : "les dérives de l'extrême gauche sont banalisées et ça me trouble"

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 26 fevrier 2019 20:00  |   Spa

Premier candidat suppléant sur la liste MR pour les prochaines élections régionales le 26 mai, Charles Gardier évoque ce scrutin important qui verra la question du climat s’inviter dans les débats pré-électoraux. L’actuel Député wallon et communautaire revient également sur la venue controversée de l’ancien Secrétaire d’Etat Theo Franken à Verviers la semaine dernière.

Au-delà des incidents qui ont émaillé cette soirée, Charles Gardier se dit inquiet de constater que "l’extrême gauche a des difficultés à accepter que la liberté d’expression puisse être appliquée à ceux qui ne pensent pas comme elle". Et de prendre comme exemple les voeux du MR à Liège où, depuis plusieurs années, il est accueilli avec d’autres membres du Mouvement Réformateur avec des injures, des pétards ou des jets d’oeufs. "Quand je vais à ces réunions, je me fais traiter de facho et néo-nazi ! Ce n’est pas acceptable et personne ne le dénonce !" déclare Charles Gardier.

Défendre les artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Dans ce Contrechamp, il est aussi question des quotas de diffusion des artistes belges francophones sur les ondes du service public. Et de rappeler que ces  quotas en Flandre s’élèvent à 25% contre 12% dans la partie francophone du pays.

 

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte