VEDIA

Après la colère, la joie à l'école de la Providence: la maison de détention ira ailleurs

 24 janvier 2022 17:13  |   Verviers


La maison de détention n’ouvrira pas à côté de l’école de la Providence à Verviers. Devant la levée de bouclier de l’école et du quartier de Hodimont, le secrétaire d’état en charge de la Régie des bâtiments, Mathieu Michel, cherche une autre implantation. La manifestation de colère prévue initialement ce lundi dans l’école a fait place à une explosion de joie.

"Je suis super heureuse parce que c’est un projet insensé et finalement, on a eu gain de cause. On est entendu par le monde politique", explique Mireille Louis, insititutrice depuis bientôt 40 ans à l’école de la Providence.

"Tout le monde était très fâché! Une maison de détention à côté d’une école, en plus avec 52 fenêtres, ça ne va pas", constate cet élève.

A côté des élèves, des enseignants, de la direction et du Pouvoir organisateur de l’école, les habitants du quartier se sont aussi mobilisés, comme Touria Benhdech. Quand elle apprend l’implantation d’une maison pour les détenus de courtes peines, elle croit au départ à une fake news tant pour elle, il s’agit d’une aberration. Après avoir écrit aux différentes instances politiques, réalisé une pétition, multiplié les affiches dans le quartier, les habitants ont été entendus. Comme ses voisins, Touria Benhdech est soulagée.

Demain, le comité de quartier compte profiter de l’élan de mobilisation et des réseaux de communication créés pour continuer de promouvoir le quartier et toutes les associations et richesses dont il regorge.

(Aurélie Michel)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte