VEDIA

Limbourg: les travaux de la place Saint-Georges terminés, quid du stationnement?

 12 janvier 2022 17:39  |   Limbourg


Après deux ans de travaux, la place Saint-Georges de Limbourg-haut est enfin terminée depuis fin décembre. Voilà qui clôture un dossier vieux de près de 30 ans. La rénovation de cette place, tout en pavés, classée au patrimoine wallon pose désormais la question du stationnement des voitures, aussi bien celles des touristes que celles des riverains qui souhaitent plus que jamais continuer à garer la leur sur la place. 

La Place Saint-Georges de Limbourg-Haut entièrement rénovée. Après deux années de travaux, cette place classée au patrimoine majeur de Wallonie a été restaurée à l’identique. En conservant les pavés, les galets de la Vesdre et la verdure. "C’est magnifique. C’est une réussite. Unanimement reconnu au sein de la commune et au delà. On nous envie ce site", se réjouit Stephen Bolmain, échevin du tourisme de Limbourg. "Elle a effectivement été refaite à l’identique. On a donc respecté toute une série de prescriptions imposées par l’Agence wallonne du Patrimoine pour conserver l’état du lieu."

Coût des travaux : 1.400.000 euros, majoritairement financés par la Wallonie et l’Europe. Désormais, se pose le délicat problème du stationnement. Limbourg, l’un des plus beaux villages de Wallonie, attire de plus en plus de touristes. Ajoutez à cela, les nombreux riverains qui habitent sur la place. Mais aussi l’école et les quelques commerces qui entrainent un va-et-vient permanent.

L’Agence wallonne du Patrimoine aimerait dès lors limiter l’accès aux voitures pour préserver l’authenticité du site. Des parkings existent déjà aux abords. Mais pour les riverains, il n’est pas question d’aller se garer ailleurs que sur la place. "A de rares exceptions oui mais sinon certainement pas", intervient Bruno, un riverain. "Quand je vais faire mes courses, c’est évidemment plus facile de les décharger en étant stationné devant ma maison", nous dit Marc. "Il faut quand même bien permettre aux gens de rentrer chez eux. Tout le monde n’a pas un garage", réagit Edgard. Pour l’échevin du tourisme, "l’agence du patrimoine était plutôt encline à ne plus avoir du tout de voitures. Ce n’est pas vers là qu’on va. On a effectivement des villageois qui ont besoin d’avoir accès à leur domicile avec leur voiture. Dès lors, avec le Collège, on travaille sur un règlement qui sera relativement souple mais qui interdira l’accès à la place aux touristes en période d’affluence. C’est-à-dire essentiellement les week-ends et à certaines périodes des vacances."

La solution pour limiter la présence de véhicules, ce sont peut-être ces bornes rétractables. Elles ont vu le jour aux différentes entrées de la place. "Elles vont vraiment contraindre les touristes à se garer sur les parkings touristiques à l’extérieur du site et ça permettra donc aux riverains uniquement d’avoir accès à la place. Et par la même occasion, ça permettra de dégager la vue sur la place les jours d’affluence", l’échevin du tourisme. 

Reste à bien définir les modalités de fonctionnement. "Si on met des bornes, il faut qu’elles servent à quelque chose. Et surtout que le week-end, ce soit bien structuré", répond Bruno. "Il faudra que la commune se positionne pour savoir qui peut rentrer et quand", lâche Marc. "J’imagine que si elles étaient levées du vendredi 16h au lundi matin 6h, par exemple, tout le monde y trouverait son compte", suggère Edgard.

Après présentation aux riverains, le conseil communal devrait voter un règlement applicable dès le printemps prochain. 

Renaud Collette

 







Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte