VEDIA

Le smart farming ou les agriculteurs 2.0 : l'exemple de Fabrice Peutat à Hombourg

 31 aout 2021 12:50  |   Herve - Plombières


Le thème de la foire agricole de Battice ces 4 et 5 septembre est le smart farming ou comment les robots agricoles changent peu à peu le visage de ce métier séculaire. Direction Hombourg, dans la nouvelle étable de Fabrice Peutat qui devrait accueillir des vaches laitières dans quelques semaines.

L’étable a été conçue notamment pour permettre à un robot de nettoyer et aspirer les déjections du bétail. Si on peut en prendre les commandes avec son smartphone, le robot travaille en parfaite autonomie. Selon des itinéraires préétablis. Même la recharge en électricité et en eau est automatisée. De quoi faire gagner à Fabrice Peutat 1h30 de travail par jour. 

La nouvelle salle de traite devrait aussi lui permettre de gagner en confort et en temps de travail. Sans compter la luminosité du nouveau bâtiment - fini d’allumer sans cesse les néons - la ventilation mécanisée etc.

Tous ces aménagements ont pour objectif de lui permettre d’envisager les années jusqu’à sa pension plus sereinement et de gagner en qualité de vie: "C’est l’envie de vivre dans la société et de ne pas être à côté de la société, explique Fabrice Peutat. Faire partie d’un comité de village, vivre avec les enfants qui ont des activités aussi, et consacrer du temps aussi à mon épouse qui, elle, ne travaille pas sur l’exploitation avec moi".

C’est un fait. Les technologies rentrent peu à peu dans les étables. Elles répondent à de nouvelles contraintes : les agriculteurs travaillent désormais seuls, dans des exploitations plus grandes. Les achats de ces robots et leurs entretiens ont toutefois un coût. Un coût difficile parfois à assumer dans ce secteur malmené depuis des années. (Au.M)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte