VEDIA

Le Fanny Pétanque Club de Pepinster bientôt à la rue ?

 26 janvier 2022 18:00  |   Pepinster


A Pepinster, l’avenir du Fanny Pétanque Club pose beaucoup de questions. Celui-ci a été fortement touché par les inondations. Les installations ont été complètement ravagées. Pour pouvoir continuer à jouer, les boulistes pepins ont dû trouver une solution provisoire. Spa a accepté de les accueillir...mais jusqu’en mars. 

Comme la majorité des clubs sportifs de Pepinster, la pétanque n’a pas été épargnée par les inondations de cet été. Le boulodrome est impraticable, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Le club a donc dû trouver refuge ailleurs pour pouvoir permettre à ses 400 membres de continuer à jouer durant l’hiver. Et ce n’est pas à Pepinster...mais bien, quelques kilomètres plus loin, à Spa, qu’ils se sont installés de manière provisoire.

Problème : le contrat avec la ville de Spa expire en mars. Il ne reste qu’un gros mois aux dirigeants pepins pour trouver une solution. Sans quoi l’un des plus gros clubs de Belgique pourrait se retrouver à la rue. "On avait convenu d’un accord pour que nous puissions occuper les locaux jusque fin mars. Tout simplement parce que les championnats d’hiver se terminent fin mars. Là, on arrive à l’échéance. C’est très compliqué. Cela demande beaucoup de superficie. La ville de Spa n’a pas l’air contraire de nous conserver. Par contre, on n’a plus de nouvelles de Pepinster", explique Michaël Hansen, secrétaire du club.

Les dirigeants espéraient une réaction des autorités communales de Pepinster. Ils attendent toujours. "Fin octobre, on apprend que la boxe française et le tennis ont, eux, récupéré l’électricité. On trouvait ça génial pour eux. On s’est dit qu’on allait, nous aussi, pouvoir retourner dans nos locaux. Et, en fait, non...Plus rien. Lors de notre dernier contact avec l’échevin, il nous a dit que c’était certainement un oubli. C’est un oubli qui perdure depuis octobre", s’étonne Michaël Hansen.

La solution pourrait être de prolonger l’aventure à Spa, voire de s’y installer définitivement si la commune accepte. Ce qui signifierait la fin d’une ère pour le Fanny Pétanque Club, installé à Pepinster depuis 36 ans.

Seul inconvénient à Spa, l’absence de terrain extérieur. Au contraire de Pepinster où il y en avait 20 avant la catastrophe ! Selon les dirigeants, les travaux à effectuer à Pepinster sont réalisables. Mais le temps est compté. "On a fait venir un expert qui nous a confirmé que le bâtiment était tout à fait stable et tout à fait sain. Il faut en effet le nettoyer, l’assécher et faire quelques travaux. On est prêt à le faire mais là, le temps presse. Parce que si on rate à nouveau la saison d’été, il faut qu’on soit prêt pour la prochaine saison d’hiver. C’est aussi plein de travaux. Or nous sommes bénévoles. Nous avons un travail. Donc ça ne se fera pas en 15 jours. Il faut absolument qu’on puisse se projet dans l’avenir", insiste Michaël Hansen. 

Contactée par nos soins, la ville de Pepinster explique attendre des nouvelles du fond des calamités avant de se prononcer. Elle ajoute ne pas vouloir faire des promesses qu’elle ne tiendrait pas. Quant à Spa, malgré nos multiples appels, l’échevin des sports n’a pas répondu.

L’avenir du Fanny Pétanque Club de Pepinster est donc toujours en suspens. (R.C.) 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte