VEDIA

Limbourg : l'opposition ne veut pas qu'on dénature la Place Saint-Georges et ses ruelles

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 23 juillet 2020 15:52  |   Limbourg


A Limbourg-haut, les travaux de la place Saint-Georges ont débuté depuis plusieurs mois et avancent "step by step". Mais selon le groupe d’opposition Changeons Ensemble, ces travaux ont toujours leur lot d’interrogations. L’opposition demande davantage de clarté, notamment concernant la nature qui donne une âme à cet endroit historique.  

Si elle ne remet pas en cause les travaux en tant que tels, l’opposition limbourgeoise a peur que la place ne perde son charme, son caractère fleuri et chaleureux. "Limbourg a une âme. Limbourg a un petit quelque chose qu’il ne faut absolument pas lui enlever sinon ça n’a plus de sens", déclare Alain Derome, le chef de groupe de l’opposition Changeons Ensemble. "La Place Saint-Georges de Limbourg, ce n’est pas fait pour les voitures. Si même il y a trois bosses, il y a trois bosses. Maintenant, c’est vrai qu’il y en a tellement que c’est important de faire une rénovation. Mais pas une rénovation de mur à mur avec du béton en-dessous et plus rien d’autre. Ce n’est pas Limbourg ça!"

L’opposition souhaite que l’on fasse la distinction entre une rénovation dans un site historique et une rénovation dans un site classique. Concrètement, elle ne veut pas d’une deuxième place comme celle de Dolhain. Comprenez par là : sans arbres, sans fleurs, sans verdure. Tout ces éléments qui font de Limbourg un village authentique.

Le groupe Changeons Ensemble demande désormais des précisions sur les intentions du Collège, qui selon l’opposition, ne montre pas une réelle volonté de conserver les endroits typiques du village.

La majorité a réagi par la voix de son premier échevin, Luc Delhez. Elle parle de tempête dans un verre d’eau et calme le jeu. Il n’est pas question de dénaturer Limbourg-haut. Les arbres et les fleurs seront préservés, assure-t-on. Un règlement clair sur ce qu’on peut et ne peut pas faire, approuvé par les riverains, verra également le jour une fois les travaux terminés. C’est-à-dire, au plus tard, d’ici le printemps 2022.

 

R.C.










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte