VEDIA

La salle de blocus Thier Mère Dieu à Verviers a la cote malgré les mesures de restriction

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 03 aout 2020 15:00  |   Verviers


Fini les vacances pour de nombreux étudiants verviétois qui doivent passer leur deuxième session fin août-début septembre, après une année scolaire particulièrement mouvementée. Pour réussir au mieux, l’idéal est évidemment d’étudier dans un environnement paisible, loin des perpétuelles distractions de la vie quotidienne. Ils sont donc nombreux à opter pour la salle de blocus de Thier Mère Dieu, située en plein coeur de Verviers, au numéro 18 de la rue qui porte le même nom, dans les anciens bureaux du service des Etrangers. Un lieu idéal pour se concentrer et mémoriser la matière. 

"C’est très calme", confirme Inde, l’une des étudiantes présentes ce lundi matin. "Avoir d’autres étudiants dans les mêmes locaux me motivent encore plus", ajoute-t-elle. "Je viens ici parce que je veux être seul et vraiment pouvoir me concentrer correctement. Chez moi, j’ai des frères, des soeurs, qui sont en congé pour l’instant et se baladent partout dans la maison donc je suis souvent déconcentré", explique Elias. Pour Nora, c’est une question pratique. En révisant à Verviers, elle est proche de son domicile et, surtout, elle gagne du temps d’étude. "C’est vrai qu’avant, je devais aller jusque Liège, à la bibliothèque, donc ça faisait un petit trajet depuis Verviers. Ici, je suis plus près de mon domicile."

Crise sanitaire oblige, la Ville de Verviers a également dû prendre des mesures très spécifiques pour sa salle de blocus. La journée d’étude est donc divisée en trois blocs de 3h45 (de 9h à 12h45, de 13h à 16h45 et de 17h à 20h45) et l’accès est limité à 13 étudiants par plage horaire. "Nous avons réduit le nombre de places afin de respecter les mesures de distanciation. On a aussi pris toutes les mesures d’hygiène nécessaires (désinfection obligatoire de chaque table par l’étudiant qui l’utilise ; sanitaires et désinfection à disposition pour l’hygiène des mains ; etc)", précise Sylvia Belly, l’échevine de l’Enseignement de Verviers. Par ailleurs, le masque est obligatoire...même pour étudier.

Un an après son ouverture, la salle Thier Mère Dieu est devenue incontournable pour de nombreux étudiants verviétois. Le confinement l’a encore montré : beaucoup d’entre eux ne disposent pas de locaux propice à une préparation optimale de leur session d’examens.

L’échevine suggère donc de transformer Thier Mère Dieu en une salle d’étude permanente. "On sait que ce n’est pas toujours facile de travailler ou d’étudier à la maison", commente l’échevine. "Les personnes qui font du télé-travail se plaignent parfois aussi. On se doit donc de proposer un service de qualité pour nos étudiants."

Une idée que les étudiants verviétois approuvent déjà. Des étudiants désormais focus sur leur deuxième session. Et si certains souhaitent finalement étudier à Thier Mère Dieu plutôt qu’à la maison ou chez un ami, ils peuvent toujours le faire. En s’inscrivant via le guichet électronique disponible sur le site de la Ville de Verviers. En cas de forte demande, la bibliothèque sera également accessible. (R.C.)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte