VEDIA

EuroSkills 2018 Budapest: objectif médailles pour les 7 jeunes Verviétois

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 27 septembre 2018 14:35  |   Arrondissement de Verviers

Le championnat européen EuroSkills ressemble à une véritable épreuve de force. Et c’est bien plus qu’un simple concours où s’exprimerait le seul savoir-faire. EuroSkills, c’est une compétition de haut niveau où le dépassement de soi prend tout son sens… L’enjeu ? Devenir le meilleur professionnel européen dans son métier. Pour les 26 candidats Belges présents actuellement à Budapest, la concurrence est rude: plus de 500 jeunes de moins de 25 ans, issus de trente pays, prennent part à ce championnat européen des Métiers.

Ancien étudiant de l’institut Don Bosco, le Pépin Pierre Balancier est à Budapest tout auréolé d’une médaille d’or au championnat belge des Startech’Days. Mais il est ici dans une autre dimension. Ce qui est demandé aux concurrents inscrits en menuiserie ? Réaliser en 18 heures un châssis de fenêtre. Avec quelques surprises de dernière minute qui compliquent un peu plus la tâche… "On a reçu ce mardi soir les modifications au travail initial qui nous était demandé. Le stress est monté puisque c’était des tâches que je n’avais encore jamais effectuées. Mais je suis satsifait cer j’estime les avoir réussies. Je suis confiant pour la suite du concours", explique Pierre Balancier.

Pour la deuxième fois, le Stembertois Jordan Rubens représente la Belgique à un concours Skills. Il était de l’aventure à Sao Paulo en 2015 et connaît donc parfaitement les rouages de ce genre de compétition où il vaut mieux ne pas trop se projeter. "Je ne me projette pas parce que je sais qu’on peut très vite redescendre. Ma première journée s’est bien passée. Mais on verra les cotes car on serait peut-être bien surpris par une faute qui nous aurait échappé. Rendez-vous dans deux jours pour le verdict", raconte de son côté Jordan Rubens en infographie.

A 21 ans, le Stembertois Geoffrey Vandenhove se mesure quant à lui aux meilleurs jeunes européens en fraisage. Ce qui l’impressionne le plus depuis le début de ce concours, c’est la vitesse. "Il faut vraiment aller très très vite. Au niveau belge, ça allait mais ici avec le stress et le nombreux public autour de nous, ce n’est pas simple", constate Geoffrey.

7 jeunes verviétois, dont deux germanophones, sont donc prêts à en découdre… Quel que soit le résultat final, leur aventure est déjà réussie. La cérémonie de clôture avec l’annonce des résultats aura lieu samedi soir dans la Budapest Sportaréna. (Manu Yvens)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte