VEDIA

Vanessa Maes : "On est les premiers à signer pour la F1 en 2023"

 29 aout 2022 13:43  |   Stavelot


Le Grand Prix de Formule 1 à peine terminé qu’on pense déjà à l’édition 2023, parce que oui, il y aura bien un Grand Prix l’année prochaine, l’accord a été signé ce week-end. Et même s’il n’y a pas encore de date fixée, c’est déjà une bonne nouvelle, sachant que certains Grands Prix historiques quitteront le calendrier l’année prochaine. Restera aussi à négocier le futur de la F1 à Francorchamps. On aborde tous ces sujets avec Vanessa Maes, directrice générale de Spa Grand Prix, déjà satisfaite de l’énorme succès de cette édition 2022.

"Ca n’a pas été facile, parce que comme vous le savez les places sont chères dans le calendrier", constate tout sourire Vanessa Maes. "Parmi les Grands Prix en fin de contrat nous sommes les premiers à signer pour 2023." Le contrat est arrivé ce week-end, lors d’un Grand Prix en tous points exceptionnel, sur et en dehors de la piste. "Nous n’avons reçu que des félicitations pour l’organisation, tant des fans ravis par les animations que des responsables de la F1. Si tout s’est passé comme nous l’espérions, c’est dû aux équipes qui ont oeuvré en coulisses, mais aussi tous ceux qui ont participé de près ou de loin pour faire de ce Grand Prix une telle réussite, que ce soit les sous-traitants, les équipes du circuit ou encore les politiques. 

Par contre, pour l’année prochaine, il n’y a pas de date fixée, le dernier dimanche du mois d’août n’étant pas acquis à priori. "Non, il n’y a pas de date, on doit encore négocier. Et pour le futur, nous reprendrons les discussions très rapidement, dès la fin septembre, avec une réunion programmée à Londres." Bref, pas le temps de se reposer, la pérennité de la F1 sur le plus beau circuit du monde est à ce prix-là. 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte