VEDIA

Verviers (doublement) capitale wallonne de l'eau

 09 septembre 2022 14:24  |   Verviers


La Société Publique de Gestion de l’Eau, la SPGE, a inauguré officiellement son nouveau siège social, à Verviers, rue des Ecoles. Une double bonne nouvelle, tout d’abord pour la préservation de ce bâtiment exceptionnel, ancienne école moyenne des filles, ensuite en renforçant le rôle de Capitale wallonne de l’eau à Verviers. Visite des lieux en images et rappel historique de ce bâtiment de la rue des Ecoles à Verviers.

C’est donc en présence de la ministre wallonne de l’Environnement, Céline Tellier, que la SPGE a inauguré officiellement les locaux de son siège social. « La Société Publique de Gestion de l’Eau (SPGE) est l’opérateur qui coordonne et finance le secteur de l’eau en Wallonie. Elle a pour missions principales d’assurer l’assainissement des eaux usées et la protection des ressources en eau sur l’ensemble du territoire wallon », nous rappelle cet acteur majeur dans la préservation de notre or bleu.

Siège social établi dans les locaux d’une ancienne école classée. « Cet édifice a été restauré en faisant appel à des entreprises et artisans locaux et il vient désormais enrichir le patrimoine architectural de la ville de Verviers, et en même temps consolider son rôle de capitale wallonne de l’eau. » Doublement capitale wallonne d’ailleurs, puisque le siège de la SWDE, Société Wallonne de l’Eau, est situé à quelques centaines de mètres seulement, rue de la Concorde, avec une extension durable et certifiée BREEAM rue Jardon.

« Pour sa part, la SWDE souhaitait appuyer cet évènement en fêtant l’achèvement de l’extension de ses bâtiments à la rue Jardon.  Ces locaux qui témoignent de l’engagement de l’entreprise pour la maîtrise de son empreinte carbone ont été mis en service juste avant la crise du COVID, ce qui a empêché ces deux dernières années toute célébration officielle.

Cette double célébration confirme, outre leur proximité géographique, la volonté des deux principaux opérateurs de l’eau wallons de collaborer plus étroitement encore, en faveur de l’environnement et particulièrement face aux défis liés aux changements climatiques, pour garantir à tous les citoyens l’accès à une eau de qualité. »

Façades, préau et verrière classés

Pour la petite et grande histoire de ce bâtiment construit dans la 2ème moitié du 19ème siècle, le Bureau d’architecture Henri Garcia retrace les grandes lignes de ce patrimoine verviétois.

« Les travaux de restauration et réaffectation du nouveau siège social de la Société Publique de la Gestion des Eaux ont débutés le 27 Août 2018. Certaines parties du bâtiment sont classées à savoir : la façade à rue de la volumétrie principale ainsi que sa façade arrière donnant dans le préau et leurs toitures, le préau avec son espace intérieur et sa verrière.

L’école moyenne de filles (anciennement Ecole Communale de Demoiselles avant la repise par l’Etat) de Verviers a été achevé en 1875. En 1900 l’école comptait 26 classes. Entre 1914 et 1918 l’école est requisitionnée par les allemands et y installent leur imprimerie. En 1919 les élèves retournent dans l’établissement. Suite à la guerre, l’émancipation des

femmes fait un bond en avant et en 1924 l’école devient un Lycée afin de les préparer à l’Université. Durant la deuxième guerre, le bâtiment a encore été occupé par les allemands et les américains. En 1949 l’école devient un Lycée Royal. Le Lycée déménage vers Stembert en 1977 et le bâtiment abritera ensuite l’école d’infirmières jusque dans les années 1990

où il est désaffecté. En 2005, l’architecte Marcel Malherbe reprend les plans des architectes bruxellois Benoit Vanderstraeten de 18/4 afin d’adapter le bâtiment a sa nouvelle fonction, le projet est ensuite cédé au bureau d’architecture Henri Garcia en 2011 qui introduira la demande de permis d’urbanisme, soumissionnera les travaux et réalisera le suivi de ceux-ci. »








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte