VEDIA

La production de déchets diminue à Verviers

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 15 fevrier 2021 16:30  |   Verviers


Voici un an, la Ville de Verviers mettait en place un nouveau système de collecte des déchets ménagers : le conteneur à puce. Un dispositif que la population voyait plutôt d’un mauvais oeil. Force est de constater, aujourd’hui, que le bilan est plus que positif. La production de déchets a drastiquement diminué.

Audrey Degrange

Les sacs poubelle, c’est peu de le dire mais les Verviétois y tenaient. Passer aux conteneurs à puce semblait donc une épreuve insurmontable. Mieux, ils étaient perçus comme le défi fou d’un Echevin de l’Environnement que beaucoup n’hésitèrent pas à incendier. « Effectivement, lors des différentes présentations publiques, on s’est pris quelques tomates dans la figure, reconnaît Jean-François Chefneux. Aujourd’hui, il y a donc une certaine satisfaction parce qu’on doit bien constater qu’objectivement, tout ce que nous avions annoncé, a été obtenu après la première année de mise en oeuvre du système. »

Et les résultats sont impressionnants. De 198kg de déchets produits par an et par habitant, les Verviétois ont réussi à les diminuer à 92kg. Soit une baisse de 106kg. «C’est le chiffre global qui représente les déchets qui ont disparu, c’est-à-dire ceux qu’on ne produit plus à Verviers et les déchets qui ont changé de fractions. Les Verviétois ont mieux triés et ces chiffres incluent aussi les dépôts sauvages, c’est remarquable", se félicite l’Echevin. 

De mauvais élève, la Ville rejoint le haut du classement établi par Intradel qui encourage même la population à sortir encore plus souvent ses conteneurs. « Il y a 36 levées comprises dans la taxe et en moyenne, les conteneurs sont levés 22 fois par ménage et par an donc il y a encore de la marge. », explique Christian Marlier, Chef de service adjoint collecte Intradel

Un appel lancé aussi aux usagers des conteneurs collectifs enterrés où des soucis avaient été observés. "C’est vrai qu’on a eu des problèmes avec les gros sacs notamment, détaille le représentant d’Intradel. Ils bloquaient le mécanisme et là aussi, on demande aux Verviétois de jeter plus souvent leurs déchets ménagers. Il n’y a pas de limite donc autant qu’ils en profitent pour mettre plus régulièrement de petits sachets. On reconnaît avoir aussi eu un problème avec le fabricant. On met tout en oeuvre pour que tout soit opérationnel."

Aujourd’hui, seul 3% de la population ne dispose pas encore de conteneurs. Un point que l’intercommunale s’engage à améliorer tout comme le ramassage dans des rues régulièrement oubliées au cours de l’année 2020. « Là, on a un plan d’actions très spécifique avec notre collecteur pour ne plus avoir ces plaintes récurrentes et on peut comprendre ces familles qui, 5 à 6 fois cette année n’ont pas eu leur conteneur vidé. On souhaite également améliorer le fonctionnement des conteneurs enterrés et avoir cette certification conforme pour le système des pesées », conclut Christian Marlier.

Et pour lutter contre le sentiment d’insalubrité provoqué notamment par le rassemblement de déchets autour des bulles à verre ou à vêtements, l’Echevin de l’Environnement annonce déjà la création d’un plan local de propreté qui, si les budgets et actions sont validés, pourraient voir la mise en place de caméras de surveillance ou encore l’application d’amendes beaucoup plus élevées.

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte