VEDIA

Alain Licoppe : "Les louveteaux sont vulnérables"

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 03 juillet 2021 12:00  |   Arrondissement de Verviers


L’annonce de la naissance de louveteaux, trois au moins, dans les Hautes Fagnes, représente un événement exceptionnel chez nous, c’est la 1ère fois depuis le retour du loup que cela se produit. Les spécialistes du Réseau Loup sont bien entendu heureux de ces naissances, « comme vous dites, personne chez nous n’a jamais vécu cela en Wallonie », souligne Alain Licoppe, coordinateur du Réseau Loup pour la Région Wallonne, qui est notre invité ce samedi dans Complément d’Infos.

Mais au-delà de l’euphorie de ces naissances, trois louveteaux observés par Pascal Ghiette, agent DEMNA, il pourrait y avoir en tout 4 ou même 5 petits, il faut un peu raison garder. « Les jeunes loups sont vulnérables, le principal danger étant la circulation sur les routes, ou des maladies. On estime qu’un louveteau à 50% de chance de survivre et d’atteindre un an. A cet âge-là il devrait avoir acquis assez d’expérience et de maturité pour écarter le danger d’une mort accidentelle », précise Alain Licoppe.

Le spécialiste du retour du loup en Wallonie nous reprécise aussi les mesures applicables dans le cadre du Plan Loup de la région wallonne, autant pour la protection du loup, Akela, la maman Maxima, et les jeunes, mais aussi bien sûr les éleveurs et riverains établis dans la zone de présence permanente. Une nouvelle fois pour démystifier ce retour du loup dans nos contrées.  








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte