VEDIA

Rentrée joyeuse à Don Bosco Verviers qui n'inscrit plus d'élèves en 1ère année commune

 01 septembre 2022 12:47  |   Verviers


Dévastée par les inondations de juillet 2021, l’institut technique Don Bosco de Verviers a vécu une rentrée normale cette année. Ce matin, les derniers élèves de 6è et 7 sont rentrés dans une école quais toute neuve. Mais cette rentrée signifiait aussi la fermeture progressive du 1er degré commun. En clair, Don Bosco n’inscrit plus d’élèves en 1er année.

L’institut Don Bosco est l’une des écoles qui a été le plus impactée par les inondations de juillet 2021. Un an et quelques semaines plus tard, la rentrée scolaire est joyeuse. Festive même.

Les élèves sont accueillis par la grande porte. Même s’il reste quelques murs à décaper et à repeindre. 14 mois après les inondations, la solidarité est toujours d’actualité. "Au mois de juillet, nous avons encore eu une équipe de bénévoles qui sont venus remettre en état les vestiaires en section mécanique", explique Sandrine Spronck, Directrice Don Bosco Verviers.

Du matériel remis à neuf

Ce matin, le professeur de menuiserie du troisième degré a accueilli ses nouveaux élèves dans des locaux quasi neufs. Grâce à de nombreux dons, publics et privés, c’est du matériel à la pointe qui est remis en leurs mains. " Beaucoup de machines ont été remplacées. Dans notre métier, la plupart d’entre elles sont assistées par l’électronique. Pour les plus anciennes, il faut essayer d’étoffer la gamme. Avec le nombre d’élèves, nous n’avons pas pu acheter le parc machines en double. Et donc, on a conservé celles qui étaient toujours en état", raconte Benoît Piedboeuf, Professeur de menuiserie.

Plus d’élèves inscrits en première année

Un bémol quand même dans cette rentrée. Face à la diminution constante du nombre d’inscrits, l’institut Don Bosco n’organise plus de 1ère année en tronc commun. Et plus la 2è année en septembre 2023. " Il faut 400 élèves pour avoir une école secondaire et on peut passer à une norme de 250 élèves si nous supprimons le premier degré. Cette année, nous avons du refuser les inscriptions en première année mais nous avons toujours les deuxièmes càd ceux qui ont commencé l’an dernier. Nous espérons conserver ces 250 élèves pour pouvoir maintenr l’école ouverte", explique la directrice.

Ce matin, l’institut Don Bosco tournait autour de 300 élèves. La directrice comptait bien une petite centaine d’inscriptions mais un peu moins de réinscriptions. De manière générale, l’enseignement qualifiant connaît de grosses difficultés en termes de nombre d’élèves inscrits depuis plusieurs années. Chaque élève diplômé qui sort de l’institut trouve pourtant un job ! (Manu Yvens)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte