VEDIA

Pas de rentrée pour toutes les secondaires de SFX1 avant septembre

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 03 juin 2020 17:17  |   Verviers


Alors que l’ensemble des élèves de la maternelle à la rhéto est invité à reprendre l’école, le collège SFX1 à Verviers est contraint de ne pas faire revenir tous ses étudiants. Seules les deuxième et dernière années sont donc rentrées le 18 mai. Outre le manque de place pour accueillir les quelque 760 élèves que compte l’établissement, le problème se situe aussi dans l’agenda de cette fin d’année.

 

Une fin d’année adaptée

 

Pour les rhétos, l’année se terminera donc le 23 juin. Les première, troisième, quatrième et cinquième, continueront de suivre les cours à distance jusqu’au 12 juin. Une méthode d’enseignement qui a bien fonctionné, puisque presque aucun élève n’est en décrochage scolaire. Des remédiations sont également organisées pour les élèves de première et de rhéto qui le souhaitent. Comme les mesures gouvernementales le prévoient, aucun étudiant ne sera soumis à des examens. L’élève sera donc évalué en fonction de son évolution, mais également de ses perspectives d’avenir. Les rhétos seront amenés d’ici trois mois à choisir leur orientation professionnelle. Bien que cette fin d’année ne soit pas construite sur base de leur future formation, ils y sont tout de même préparés, comme l’explique Anne Jacquemin, directrice : « On a décidé que des cours qui brassent des compétences transversales étaient les cours de français, de math et de langues. Alors, il y a des cours de sciences qui se donnent et cela a eu du succès. On a fait un sondage auprès de nos élèves de rhéto qui voulaient passer l’examen de médecine et on en a vingt-trois. Ceux-là, on a fait des groupes et ils viennent les lundis et jeudis après-midis. Pour l’examen d’ingénieur, ils sont en live avec le prof aussi.» Des apprentissages plutôt généraux que spécifiques, un choix que l’établissement juge judicieux, puisque les projets de ces élèves sont encore susceptibles de varier. (FB)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte