VEDIA

Sourbrodt: Fabribois cherche de nouveaux talents

 28 avril 2022 17:51  |   Waimes


La pénurie de main d’oeuvre qualifiée atteint un niveau record en Belgique. Et elle touche tous les secteurs. A Sourbrodt, Fabribois, une entreprise spécialisée dans la conception de portes et châssis, n’échappe pas à la tendance. Elle a donc décidé d’ouvrir exceptionnellement ses portes ce samedi de 10h à 17h pour tenter de trouver de nouveaux profils. 

Audrey Degrange

Fabribois, c’est avant tout une entreprise familiale. Ariane et Philippe Justin représentent la 3ème génération et ont à coeur de pérenniser l’activité de menuiserie lancée en 1945, par leur grand-père August, à Sourbrodt. Leur force ? Concevoir et fabriquer des murs-rideaux, châssis et portes sur mesure. En bois, aluminium, bois-aluminium et résistant au feu. Fabribois proposent aujourd’hui jusqu’à 18 gammes de châssis. « On ne fait que du sur mesure, insiste Ariane Justin, Directrice financière chez Fabribois. On peut demander des choses un peu extraordinaire, on pourra vous les faire. Les choses compliquées d’ailleurs, c’est chez nous qu’on vient pour les réaliser. »

Un savoir-faire qui séduit de nombreuses entreprises générales, architectes, promoteurs et autre menuisier, principaux clients de la société. Fabribois affiche un carnet de commande complet et peut se targuer d’être à la pointe de la technologie grâce notamment à de nombreux investissements. « On a investi 7 millions d’euros dont 6 millions sur fonds propres en 7 ans pour changer le centre d’usinage, détaille Philippe Justin, Directeur général de Fabribois. On a un système de peinture robotisé, une presse à vitrer pour vitrer les châssis sans forcer, de nouveaux bureaux et un show-room. »

Si cette digitalisation de l’outil permet à la fois de répondre plus rapidement aux demandes et d’offrir des produits de qualité à des prix concurrentiels, l’expertise des ouvriers reste primordiale tout comme leur bien être. « Le travail humain reste la partie la plus importante souligne la directrice financière. Il y a certaines choses que les machines ne savent pas faire donc on garde vraiment chaque poste beaucoup de main d’oeuvre. Le centre d’usinage, lui, il prépare pour qu’après tous les ouvriers puissent travailler et faire un châssis complet, terminé et impeccable. »

50 personnes travaillent actuellement pour Fabribois qui est en recherche constante de nouveaux talents. « Il y a une pénurie de main d’oeuvre actuellement et on a beau recruter ce n’est pas facile de trouver des gens motivés, c’est pourquoi on fait cette petite porte ouverte pour montrer ce qu’on fait, montrer comment est notre atelier, ce ne sont pas que des robots. On souhaite donner l’envie de venir collaborer avec nous. »

8 mille châssis et portes sortent chaque année des ateliers de cette menuiserie durable 4.0 que vous pourrez découvrir en exclusivité et, sur inscription, ce samedi 30 avril de 10h à 17h. 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte