VEDIA

Saint-Nicolas compose la majorité de ses assiettes à Chaineux

 25 novembre 2022 11:47  |   Herve - Verviers


De nombreuses assiettes qui garniront les tables ce 6 décembre sont assemblées, au zoning de Chaineux, dans une entreprise passée maître dans l’art de seconder Saint-Nicolas. Et parmi ces acolytes du grand Saint : Michel Marchal, « expert » en composition, depuis plus de 30 ans. « Il y a des impondérables, des "classiques", qui rentrent dans presque toutes les compositions, comme ici le speculoos, explique Michel Marchal. Et puis, l’agencement des produits. Nous essayons de placer tout ce qui est volumineux sur le bas et puis, on remonte avec des produits moins conséquents. L’assiette est faite un peu sur du feeling. Beaucoup sur du feeling »

De 30.000 à 250.000 bottes

Et Michel Marchal en a du feeling! Cette botte, la « mich botte » comme on l’appelle, avait été commandée à 30.000 exemplaires pour un client. Aujourd’hui, il lui en commande 250.000. Candy Pack ne connaît pas la crise. Son chiffre d’affaires augmente chaque année.

« Notre saison a commencé au mois de juin, détaille Caroline Simonis, la directrice générale de Candy Pack. On a tellement d’assiettes et d’autres articles de Saint-Nicolas à faire qu’on doit s’y prendre de plus en plus tôt puisque tout est fait à la main. Donc, là, on a vraiment les toutes dernières écoles qui seront livrées la semaine prochaine ».

Une centaine de travailleurs, de juin à novembre

Pour assurer toutes ces commandes, de juin à novembre, le personnel de Candy Pack passe de 15 travailleurs à une centaine. Un peu à l’étroit dans le zoning de Chaineux, Candy pack profitera d’ailleurs du départ de son voisin Trendy Foods au zoning des Hauts-Sarts pour s’agrandir.

« Saint-Nicolas représente la plus grande période de l’année, en termes de saison. Mais celle-ci devient concurrencée par d’autres saisons puisque, à l’export, Noël est très connu et prend de plus en plus de place chez nous. Et puis, il y a Halloween qui, il y a moins de 10 ans, restait très confidentielle mais qui a grandi, grandi pour finalement trouver sa place dans notre gamme et notre production saisonnière », constate la directrice de Candy Pack.

Saint-Nicolas ne sera pas encore passé dans toutes les maisons quand les travailleurs démarreront les productions de carnaval, saint-Valentin et Pâques. En parallèle, toute l’année, Candy Pack assure le reconditionnement de friandises pour des supermarchés. Bref, des sucreries colorées, douces ou acidulées, défilent ici toute l’année... Difficile de ne pas craquer. Plusieurs employés nous ont d’ailleurs confié s’être enrobés de quelques kilos depuis leur engagement.

(Aurélie Michel)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte