VEDIA

Le Grand Prix F1 à Francorchamps ne coûtera pas 1 euro à la Région wallonne

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 15 mai 2020 17:14  |   Stavelot


Si la crise sanitaire le permet, il y aura bien un Grand Prix de Belgique de Formule 1 sur le circuit de Spa-Francorchamps le 30 août prochain mais ce sera à huis-clos ! Le feu vert a bien été confirmé par les autorités politiques ce matin. Quel sera le montage financier de ce Grand Prix inédit sans spectateur ? Et surtout pratiquement, comment les choses vont-elles se passer ?

Un Grand Prix de Formule 1 sans spectateur mais un Grand Prix quand même ! Au contraire de la France ou des Pays-Bas, la Belgique tire son épingle du jeu en organisant le sien ! Et ce sera à la date initiale : le dimanche 30 août ! "Tous les signaux sont au vert pour que le Grand Prix puisse avoir lieu. Mais avec le corona, on a appris à avoir beaucoup d’humilité et à se dire qu’il n’y a plus rien qui est certain", s’empresse de dire Melchior Wathelet, Président du Conseil d’administration du circuit.

Du public quand même à l’extérieur du circuit ?

Une bonne nouvelle donc pour l’économie régionale et pour Régis Coeckelbergs, le patron du Château de Francorchamps ! Depuis le 13 mars, son établissement hôtelier est à l’arrêt.

La vingtaine de chambres qu’il gère est d’habitude réservée aux spectateurs. Même s’ils ne pourront pas se rendre au circuit, il espère les accueillir… Pour autant qu’ils fassent le déplacement ! " Vont-ils avoir la possibilité de venir séjourner chez nous à 1 800 mètres du circuit ? On va devoir faire preuve d’ingéniosité pour faire vivre à une certaine frange du public l’ambiance du Grand Prix en respectant les règles", insiste Régis Coeckelbergs, Hôtelier.

Même à huis-clos, le Grand Prix devrait quand même attirer entre 2 et 3 000 personnes. Avec des règles sanitaires et de distanciation sociale très strictes.

Garanties apportées à la Région wallonne

Mais une autre question essentielle est de savoir qui va payer et combien ? Sachant que 168 000 billets avaient déjà été vendus et que sur les trois jours de course, 300 000 personnes débarquent à Francorchamps. " On s’est rendu compte que si on restait dans le modèle, on n’allait jamais y arriver ! Comme il n’y a pas de spectateur et d’activité économique, les montants qu’investis généralement la Région wallonne dans le Grand Prux de Formule 1 ne le seront pas. Et donc, c’est un Grand Prix à zéro coût pour la RW. C’était la condition pour que la course puisse quand même avoir lieu à huis-clos", explique Melchior Wathelet.

A 0 euro, un Grand-Prix à huis-clos, un accord a été trouvé pour négocier le volet financier avec les Patrons de la F1 et la Fédération Internationale. " On fait à minima les coûts en terme d’organisation. Chacun prend sa part dans ceux-ci en garantissant ainsi que la Région wallonne ne doive pas débourser d’argent complémentaire par rapport à l’organisation de ce Grand Prix de Formule 1", ajoute Melchior Wathelet.

Reste à voir cet accord de principe officialisé dans un calendrier en bonne et due forme. La saison serait lancée le 5 juillet en Autriche. (MY)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte