VEDIA

Inondations: les sinistrés attendent des avances de leur assurance

 06 aout 2021 17:01  |   Pepinster


Ce vendredi, la région wallonne a entrepris des discussions avec le secteur des assurances. Les autorités voudraient qu’une plus grosse partie des dégâts soit prise en charge par celles-ci. Lors d’une catastrophe comme celle que nous avons vécue, les assurances peuvent débourser un maximum de 350 millions d’euros. Il est évident que la somme totale des dégâts va dépasser ce plafond, d’où ces négociations.

Des champignons qui se développent dans les murs avec l’humidité. La famille Detiffe de Pepinster croyait venir à bout des travaux de reconstruction rapidement, mais mauvaise nouvelle: tout le rez-de-chaussée va devoir être démoli, seules les briques vont rester en place. Les travaux ont déjà commencé, ils vont coûter cher. Ils attendent le passage de l’expert de leur assurance.

"Un jour, ils disent qu’ils vont venir, l’autre, ils disent qu’ils sont surmenés"

"Mon rez-de-chaussée est foutu. Clairement, j’attends avec impatiente les aides de mon assurance. Un jour, ils disent qu’ils vont venir, l’autre, ils disent qu’ils sont surmenés. Je ne sais plus sur quel pied danser alors que je veux que tout ça avance pour pouvoir revivre chez moi", désespère Janie Detiffe. Janie en a ras le bol. Cela fait 3 semaines que sa famille attend, elle a donc fait venir un entrepreneur pour estimer le coût des travaux. Pour les payer, il faudra une avance à la famille Detiffe.

Assuralia, la fédération des assurances, demande aux assurances de payer directement des acomptes

Assuralia, la fédération des assurances, demande aux assurances de payer directement des acomptes. Du côté des assurances, il est compliqué de faire ça sans réaliser une visite au préalable. "Évidemment, il y a des dommages qui sont plus faciles à rembourser. Par exemple, si vous avez perdu votre voiture, c’est assez simple, car elle a un coût connu. Par contre, un rez-de-chaussée, c’est plus compliqué. On sait difficilement dire ce qui y était et ce qui doit être refait ou juste rénové", indique Michel Marchal, le responsable du siège de Fédéral Assurance de Liège

40 % des sinistrés assuré par Fédéral Assurance ont reçu une avance 


Cette assurance, qui s’est voulue transparente, nous confirme que des avances sont faites. 40 % des sinistrés ont reçu une avance de 2.500, 5.000 ou 10.000 euros. Les montants varient selon les assurances et l’ampleur du sinistre. Tout cela prend malheureusement du temps. "En 10 jours, j’ai eu le même nombre de dossiers à traiter qu’en 4 mois. Je peux vous dire qu’on ne chôme pas et qu’on accompagne nos clients dans leurs papiers et dans leurs démarches de remboursement. On verse beaucoup d’avances en ce moment pour qu’ils puissent commencer leurs travaux", confirme Fabien Seba, un inspecteur de Federal Assurance.

On nous indique également qu’Assuralia ne peut pas contraindre les assurances à faire ces versements sans devis et sans visite. C’est uen façon pour les assurances de se préserver de ceux et celles qui souhaitent profiter de la situation. Mais d’autres, qui ont vraiment besoin d’aides, se retrouve sans rien pendant longtemps. La famille Detiffe va encore devoir faire preuve de patiente, car de nombreuses personnes sont également dans l’attente de nouvelles de leur assurance. (P.J.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte