VEDIA

Incendie chez Sterigenics: un exercice pour améliorer sa gestion de crise

 30 septembre 2022 16:50  |   Verviers


Sterigenics, basée dans le zoning de Petit-Rechain, est active dans le secteur de la stérilisation. Ce faisant, elle manipule des substances dites « dangereuses » et est classée Seveso. Pour maîtriser tout danger, les entreprises Seveso doivent notamment établir des plans d’urgence en cas d’accident et s’exercer à les mettre en oeuvre. C’était le cas, ce vendredi matin, chez Sterigenics.

10h30 dans le zoning de Petit-Rechain. Un feu se déclare. L’alarme de Sterigenics retentit. Il faut évacuer le site.

 Les travailleurs sortent dans le calme. C’est un bon point. Par contre, le site d’évacuation choisi est trop près et donc trop dangereux. Ce sera un des éléments à corriger.

Le but de cette simulation est de tester et d’améliorer les aptitudes du personnel à réagir en cas d’incident. Active dans la stérilisation, la société verviétoise est classée Seveso et a pour obligation de maîtriser les dangers inhérents à son activité.

« On n’a pas été prévenu du tout, explique Christian Collin, chef d’équipe chez Sterigenics, qui s’est chargé notamment d’éteindre l’incendie. On a essayé de gérer mais on a eu quelques soucis. »

Et c’est justement l’objectif de cette mise en situation: confronter le plan d’urgence théorique à la pratique...

Le réseau important pour gérer la crise 

Un poste de commandement qui rassemble les différentes disciplines a été créé dans un endroit sécurisé et y coordonne les secours.

« Je crois que l’avantage est d’être organisé, savoir où se trouvent les documents et s’entourer d’une équipe multidisciplinaire », constate le directeur de Sterigenics, Frédéric Bekaer.

« Je pense qu’une situation peut être réglée avec les contacts, les contacts avec la santé publique, la police... Mais aussi connaître les voisins autour de soi pour évacuer le personnel, utiliser leur réseau téléphonique etc. Avoir un bon réseau autour de soi, c’est peut-être la clé d’une bonne gestion de crise », explique Vincent Bouffa, gérant de Cogerisk qui a imaginé l’exercice.

Se former en gestion de crise: indispensable

Coordination, commandement, communication. Des composantes indispensables à la gestion de crises. Des composantes qui pour être acquises doivent s’appuyer sur des exercices... 

Les inondations récentes l’ont encore démontré récemment, à tous les niveaux, dans toutes les disciplines, la gestion de crise ne s’improvise pas et nécessite des formations adéquates.

(Aurélie Michel)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte