VEDIA

Démarrage des fouilles Place du Marché à Verviers

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 15 avril 2019 17:04  |   Verviers

Ce matin, à l’arrière de l’Hôtel de ville de Verviers, 5 ouvriers et archéologues installent une longue clôture afin de commencer des fouilles archéologiques. Organisées par la Région Wallonne, elles sont une étape obligatoire avant les travaux de rénovations de la place, prévus en septembre. « On profite des travaux tenus par la ville pour enregistrer et étudier les traces archéologiques que pourrait contenir le sol. L’idée, c’est d’enregistrer et sauvegarder les vestiges qui pourraient être impactés par les travaux à venir », explique Denis Henrard, archéologue de l’Agence Wallonne du Patrimoine.

Une deuxième phase de fouilles

En 2013, des fouilles avaient déjà eu lieu dans le cadre de premières rénovations à l’avant de la Place du Marché où les fondations d’un mur d’enceinte avaient été découvertes. Aujourd’hui, c’est la deuxième étape et les archéologues espèrent trouver les vestiges d’une ancienne église et son cimetière. « On essaye d’avoir le moins d’a priori mais, heureusement, les surprises sont toujours possibles en archéologie. Maintenant, nous avons d’importants indices, notamment avec la présence de l’église paroissiale Saint-Remacle détruite au 19ème qui a été reconstruite. Verviers est aussi citée dans des chartes du 9ème siècle par exemple », ajoute Denis Henrard, archéologue de l’Agence Wallonne du Patrimoine. 

Des rénovations pour une place plus conviviale

D’une durée de 6 mois, les fouilles précèdent les travaux de rénovations de la place derrière l’Hôtel de Ville qui permettront de créer un endroit plus convivial. « L’idée c’est de prolonger ce qui a été fait à l’avant de l’Hôtel de ville, de créer un espace public beaucoup plus qualitatif qui met en valeur le patrimoine. Nous avons, ici, une place qui a un cachet, une qualité architecturale qui mérite d’être valorisée et cela passe par son aménagement. Il y aura des bancs, des innovations technologiques comme des bornes interactives, des antennes wi-fi, dans le but de faire quelque-chose de bien » explique Malik Ben Achour, Echevin des travaux de Verviers.

En attendant ces rénovations ce sont les archéologues qui se mettent au travail, reste à savoir se qui se cache sous nos pieds. (Lise Houtain)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte