VEDIA

Vers une délocalisation du centre de dépistage Covid-19 de Verviers ?

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 29 juillet 2020 17:05  |   Verviers


250 tests Covid-19 ont été effectués en une seule journée, lundi, au drive-in de la bulle de Gérardchamps à Verviers. Un record depuis son inauguration le 25 mai dernier. Le centre de dépistage a véritablement été pris d’assaut au point de créer des embouteillages aux alentours. Alors pour éviter de nouveaux embarras de circulation, la Ville de Verviers, en concertation avec la police, a pris des mesures. 

"Nous avons dédoublé les files d’accès au drive-in ce qui permet de traiter deux véhicules en même temps. Nous avons également placé des panneaux indicateurs du temps d’attente en espérant que les gens reviennent plus tard lorsque la file est trop longue", précise Sophie Lambert, échevine en charge de la santé à Verviers.

Face à l’affluence des demandes de dépistage, le site de Gérarchamps est-il déjà trop petit? La Ville s’est posée la question. Installer un drive-in supplémentaire n’est pas à l’ordre du jour. Par contre, une délocalisation du centre de dépistage est envisagée. Le site de l’ancienne école Bellevue à Lambermont pourrait convenir. "C’est effectivement une possibilité qui a été envisagée vu le constat d’affluence qu’on a connu lundi", confirme Sophie Lambert. "Mais ce n’est pas notre volonté première de délocaliser. Le site de Gérardchamps fonctionne bien. Il est facile d’accès, on peut s’y parquer. Maintenant, si ça posait des problèmes de circulation jusqu’au rond-point Kermadec, il faudrait alors là peut-être envisager le site de Bellevue où il sera nécessaire avant toute chose d’analyser la mobilité."

Pour Michel Meuris, le président de l’association des Médecins Généralistes de l’Est francophone, parler de délocalisation est un peu précipité. "Le centre me parait bien là où il est. On a de toute façon renforcé notre équipe ce qui fait que ce matin, par exemple, il n’y avait plus aucune file. Cela s’est bien déroulé avec deux médecins, ça tournait très bien. Nous avons investi quand même dans un conteneur là-bas qu’il faudrait déménager donc ça poserait certains problèmes d’organisation. Je crois qu’il faut d’abord voir comment ça va évoluer cette semaine. Si ça se passe bien comme aujourd’hui, je ne pense pas qu’il faudra délocaliser", réagit Michel Meuris, qui n’est pas surpris par la recrudescence de demande de test. 

"Cela ne nous étonne qu’à moitié car on se doutait bien qu’il y aurait une recrudescence de symptômes Covid vu le nombre de personnes qui se côtoyaient avec les vacances. Puis il y a aussi une augmentation des recommandations de testing au niveau de Sciensano (l’Institut scientifique de santé publique, ndlr)", explique-t-il.

Une augmentation du testing visible dans les trois centres de la région à Spa, à Malmedy et à Verviers. Notez que celui de Verviers est désormais ouvert en continu, du lundi au vendredi, de 9h à 17h.

Renaud Collette










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte