VEDIA

Le CHC Heusy prêt à faire face à une deuxième vague de Covid-19

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 20 juillet 2020 17:39  |   Verviers


La Belgique est-elle face à un début de deuxième vague dans l’épidémie de Covid-19 ? Une chose est sûre : les cas de coronavirus repartent à la hausse...et la région verviétoise n’est pas épargnée. Verviers est d’ailleurs la commune qui enregistre le plus grand nombre de nouveaux cas en Province de Liège. Selon les chiffres communiqués par Sciensano, l’institut scientifique belge de santé publique, 10 nouveaux cas positifs au coronavirus ont été détectés sur les 7 derniers jours.

Plusieurs personnes contaminées ont été admises au CHC Heusy. « On a en ce moment trois patients hospitalisés à Heusy dont un en soins intensifs », précise le Docteur Philippe Olivier, directeur médical du CHC. « Mais nous avons aussi transféré ce week-end des patients d’Heusy vers le MontLégia. »

Même si on ne parle pas encore officiellement de seconde vague, les médecins et experts se montrent très vigilants par rapport à la situation. « Pour l’instant, ça a l’air d’être encore des cas ponctuels qui proviennent probablement plutôt de collectivités fermées dans lesquelles le virus a circulé en raison de l’aspect communautaire de l’hébergement », explique le Docteur Philippe Olivier. « Mais on a un autre argument qui est de dire que le taux de positivité des PCR, les analyses que nous faisons en ambulatoire notamment à la demande des médecins traitants, augmente graduellement depuis quinze jours, trois semaines. Ce sont des signes qui ne trompent pas. Le virus recircule et de manière certainement importante. »

L’abandon des gestes barrières et un gros relâchement de la population post confinement expliquent ce sursaut de l’épidémie.

En cas de nouvelle vague, au CHC Heusy, on l’affirme : on est prêt à accueillir les patients. « Bien sûr ! On suit d’ailleurs les recommandations du gouvernement qui impose aux hôpitaux de libérer en permanence un nombre important de lits, de places, qui sont vides actuellement et prêts à accueillir des patients. Puis, nous avons également une réserve importante », détaille le directeur médical du CHC.

Côté logistique, tout cela est désormais bien rôdé. L’expérience de la première vague a servi. La question du matériel, qui a fait défaut aux soignants dans les hôpitaux pendant des mois, est également réglée. Reste un point important : le personnel, qui angoisse déjà de voir arriver cette possible deuxième vague. « Le personnel doit être préservé, économisé », confirme le Docteur Philippe Olivier. « Mais heureusement, à ce niveau là, on bénéficie aussi de l’expérience de la première vague. Aujourd’hui, le personnel connait mieux les gestes à prendre dans le cadre d’un patient hospitalisé pour un Covid. L’effet de surprise ne joue plus. C’est plutôt favorable. »

Du côté du CHR Verviers, où deux personnes contaminées ont été hospitalisées en ce début de semaine (dont une se trouve aux soins intensifs), on se veut également très rassurant. Les unités Covid sont toujours en place et on dispose de matériel en suffisance (masques, blouses, etc).

Désormais, les hôpitaux verviétois vont suivre au jour le jour l’évolution de l’épidémie. Les prochains jours seront déterminants pour savoir si oui ou non on est à l’aube d’une deuxième vague de contaminations.

 

R.C.










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte