VEDIA

Covid-19 : les trois joueuses pros de D1 de Pepinster se retrouvent au chômage !

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 14 octobre 2020 15:19  |   Pepinster


Au-delà de la défaite, le match des dames de Pepinster à Liège samedi soir n’aura pas été sans conséquence sur l’équipe et son entourage. En quelques heures, les cas de coronavirus ont décimé l’équipe. "Nous avons une partie de notre effectif (coach, joueuses, responsable scouting) qui est malade depuis le match de samedi", confirme Bernard Schoonbroodt, Consultant sportif Basket Pepinster.

Club mis en quatorzaine

Ce mercredi, on apprenait que le championnat de Belgique de division 1 de basket féminin était suspendu jusqu’au 25 octobre. Mais dès hier soir, le club de Pepinster décidait de se mettre en quatorzaine. Les trois joueuses pros de D1 se retrouvent elles en chômage temporaire.

L’avenir, lui, ne s’annonce pas rose… Et pour le moins incertain. " On sait que le 1er novembre, l’AWBB donnera sa vision de la suite à donner à la saison. De notre côté, on envisage de reprendre la semaine avant avec des entraînements et la distanciation sociale. On reviendra certainement à ce qui se faisait au mois de mai-juin ".

Stage à la Toussaint

Les 200 joueurs et joueuses de Pepinster se retrouvent donc aujourd’hui et pour au moins quinze jours sans compétition et sans entraînement. Enfin, pas tous, ceux qui ont moins de 12 ans continueront à jouer. " Les moins de 12 ans ont la chance de pouvoir continuer à s’entraîner et à jouer. La Ministre autorise même l’organisation de stage. Ce qui est notre cas durant les vacances de Toussaint. Pour les plus de 12 ans, il n’y a pas d’entraînement pour l’instant".

Le basket en général paye cher la crise sanitaire. Sport de contact, en intérieur, avec spectateur… Difficile d’aborder une saison dans ces conditions A Pepinster, le maître-mot du club, Ensemble, est aussi pour le moins difficile à porter en ce moment. (Manu Yvens)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte