VEDIA

"SOS Jeunes en détresse", le cri d'alarme des Maisons de Jeunes

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 24 fevrier 2021 16:23  |   Arrondissement de Verviers


Une centaine de jeunes de Verviers, Dison, Herve, La Reid, Polleur, Jalhay, Tilff, Banneux, se sont réunis cet après-midi sur la place du Marché à Verviers pour crier leur détresse. Une sorte de cri d’alarme contre l’isolement social, le décrochage scolaire, l’anxiété, toutes des situations dans lesquelles les jeunes se trouvent depuis le début de la crise sanitaire et qui s’aggravent de plus en plus avec le temps. Aujourd’hui, les Centres de Jeunes désirent pouvoir agir pour ces jeunes et rouvrir leurs portes pour chacun d’entre eux. "Nous sommes ici car les jeunes sont essentiels. Cela fait des mois qu’on les délaisse, qu’on les oublie. On est ici pour deux choses: pour que la place du jeune soit mise à l’honneur et la réouverture complète des Maisons des Jeunes qui sont trop souvent ignorées", explique l’une des animatrices de Maison de Jeunes présente. 

Recréer des liens, être écouté, partager, se projeter, c’est ce qu’ils souhaitent tous aujourd’hui sans devoir subir des règles qu’ils ne contrôlent plus. Ils se sentent oubliés par les politiques et veulent aujourd’hui se faire entendre. " On n’en peut plus, je ne sais pas comment le dire autrement. "Il faut que cela change car les MJ ont des règles plus qu’à certains autres endroits. On doit pouvoir se retrouver", explique Lou de la MJ de Jalhay. "Ma MJ m’apporte tellement de choses", explique, à son tour, Hugo de Polleur. " Elle nous permet de nous divertir, de nous rencontrer, c’est génial, on en a besoin".

Ils voulaient tous aujourd’hui se battre pour leur droit, leur droit de revoir des gens de tous âges au sein de leur MJ, simplement. (M.B)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte