VEDIA

Aubel: une surprise nommée Freddy

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 16 octobre 2018 17:05  |   Aubel

Les élections communales réservent parfois de belles surprises. C’est le cas à Aubel où Freddy Lejeune, troisième sur la liste Aubel Demain a déjoué tous les pronostics en s’emparant de l’écharpe mayorale. C’est lui donc qui succèdera à Jean-Claude Meurens et non Benoît Dorthu comme certains l’avaient prédit. 

Le mardi, c’est jour de marché à Aubel et si les produits frais en font sa réputation, c’est un homme aujourd’hui qui était au coeur de presque toutes les discussions. Son nom ? Freddy Lejeune. Sa fonction ? Nouveau bourgmestre. « Freddy, c’est la bienveillance, la convivialité et la compétence » nous confie le Président de l’Age d’or d’Aubel. Un peu plus loin, une Aubeloise nous avoue ne pas bien le connaître mais « Il dit toujours bien bonjour à tout le monde et ça, ça compte pour moi »

Une vraie surprise ?

Un sentiment largement partagé puisqu’avec 905 voix de préférence, c’est un véritable plébiscite pour cet Aubelois pure souche de 62 ans, boucher de profession installé depuis toujours dans la maison familiale au centre de l’entité. Alors cette élection, une vraie surprise ? « En étant 3ème sur la liste, je n’espérais pas gagner le Graal. Mais depuis quelques temps, les gens me disaient que j’allais faire un tabac, alors je me suis préparé sans trop y croire. Donc oui, c’est un peu une surprise et je suis très content de la confiance que les Aubelois m’accordent » explique Freddy Lejeune, Futur Bourgmestre d’Aubel.

Un homme prêt

S’il avoue tomber un peu dans l’inconnu, Freddy Lejeune pourra toutefois compter sur ses six années d’expérience en tant qu’échevin sortant. Sa gestion, il l’assure se fera dans la continuité et la rigueur. Son plus grand risque ? Trop souvent dire oui « Ah ça c’est sûr, certains vont peut-être dire que j’ai changé mais je ne pourrai plus dire oui comme avant vu la fonction, il faut un peu de rigueur tant pour moi même que pour mes concitoyens »

Bourgmestre à temps plein

« Je serai bourgmestre à temps plein mais je conserve ma boucherie, nous allons nous organiser. Je suis indépendant, le travail ne me fait pas peur, je travaille en moyenne 80 heures donc ce sera 40 heures pour la commune et 40 autres pour mon commerce » assure Freddy Lejeune. Pour se ressourcer, il pourra compter sur sa famille. Des moments qu’il entend bien préserver.

S’il sera officiellement monsieur le bourgmestre le 3 décembre prochain, la simplicité est aussi ce qui le caractérise espérant ainsi que tous continueront à l’appeler... Freddy!

 

 

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte