VEDIA

Centenaire de l'Armistice: à la recherche du Rideau de fer à Sippenaeken

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 09 novembre 2018 16:19  |   Plombières

Il ne reste que peu de trace de la Première Guerre mondiale dans le petit village de Sippenaeken sur la commune de Plombières. Non loin du château de Beusdael, un monument à la mémoire des victimes de la clôture électrique dressée par les autorités allemandes a été érigé. D’une longueur de 28 kilomètres, cette ligne électrisée d’une puissance de 2 000 volts devait protéger la frontière, des Trois Bornes à Gemmenich jusqu’à la Meuse.

Sippenaeken était ainsi coupé en deux : la partie récente du côté hollandais et l’autre partie, côté belge, occupée par l’armée allemande. Durant trois ans, il y avait donc ici une espèce de no man’s land. Inimaginable aujourd’hui dans l’Europe sans frontière que jous connaissons. " C’est le premier rideau de fer en fait ! Et à l’époque, certains usaient de moyens ingénieux pour y échapper. Des bonnes et des moins bonnes" raconte Freddy Close, Conservateur Musée d’Eben.

Cette clôture électrisée reconstituée, c’est l’un des cinq ateliers que plus de 160 enfants des écoles de Plombières ont pu découvrir aujourd’hui. Dans la région, le fil fera beaucoup de victimes. A travers de vieilles photos, des cartes, des témoignages, ils sont partis à la recherche de traces laissées au sol de cette frontière électrifiée tout à fait unique. "J’aimais beaucoup les télégrammes, les photos et même un fusil exposés dans la salle du village", raconte Luigi, 10 ans, de l’école communale de Gemmenich.

Plombières 100 souvient : nombreuses animations au programme

Cette journée réservée aux écoles est le point de départ d’un week-end de trois jours qui mettra en avant les événements qui ont bouleversé la région de Plombières lors de la Première Guerre mondiale. "Samedi et dimanche, il y aura des balades guidées, une exposition de vieux documents et de vieilles photos rassemblés par des collectionneurs de la commune de Plombières. Un cycle de conférences est également proposé au public", explique Marc Simons, Président ASBL Espace Culture.

A Plombières, la fin du conflit aura des incidences sur la commune : les frontières seront réorganisées, des monuments seront érigés dans chaque village. C’est ce moment d’Histoire que l’asbl Espace Culture vous propose cette fois de mieux connaître au départ de la maison du Village de Sippenaeken. (Manu Yvens)

Pour découvrir le programme des activités ce week-end à Plombières, cliquez ici.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte