VEDIA

Battice: un tiers-lieu rural au marché couvert?

 22 novembre 2022 14:20  |   Herve


Quel avenir pour le marché couvert de Battice ? C’est la question posée depuis quelques mois maintenant, alors que la société coopérative « Marché Couverte de Battice » est en vente. Un privé serait prêt à racheter la coopérative, et donc le site du marché couvert, avec quand même quelques 30.000 M2 de terrain, dont une grande partie de parking. Du côté de la majorité hervienne, on a estimé qu’il n’était pas possible d’acquérir le site et de la réaménager, mais la vente est conditionnée à la création de ce que la Région wallonne appelle un tiers-lieu rural, et dont elle encourage les communes à se doter. « Le but est de créer un espace pour les associations, dont le GAL Pays de Herve, mais il y en a d’autres, des associations, de fait ou à créer, qui semblent intéressées de disposer d’un tel lieu », nous confie Marc Drouguet, bourgmestre de Herve. « Le site est immense, avec un parking de taille, qui sert pour l’école, pour les deux salles de basket du hall Georges Gramme, pour les commerçants, etc. Le projet est aussi d’intégrer la Ligne 38 qui passe le long du site », poursuit le bourgmestre hervien, qui ne veut pas se prononcer sur le futur acquéreur, un privé, en rappelant que les occupations du week-end seront bien entendu conservées, le marché aux bestiaux le samedi et la brocante le dimanche. « Mais en semaine il n’y a rien, l’idée est donc d’occuper les lieux, dans les bâtiments en dur dans un premier temps, pendant la semaine. » On rappellera que la Ville a rapidement décidé de ne pas se porter acquéreuse, « ce n’était pas possible, surtout dans cette période difficile financièrement », elle deviendra donc à terme locataire. On notera que le groupe d’opposition EPH regrette toujours le manque de concertation des habitants et des commerçants de Battice. Se posant aussi la question de l’occupation des lieux, de la mobilité, de l’utilisation du vaste parking ou encore des craintes quant au futur du site alors que la Ville n’en serait pas propriétaire. Des questions qui devraient rapidement trouver des réponses dans ce dossier qui se décante relativement rapidement. Et qui est au cœur du développement du centre de Battice. (O.T.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte