VEDIA

Belgofolies: Loïc Nottet retrouve enfin son public

 23 juillet 2021 16:20  |   Spa


Malgré les impacts des inondations, les Belgofolies sont maintenues. Le festival spadois, directement lié aux Francofolies, a accueilli ce jeudi Loïc Nottet en tête d’affiche. L’artiste belge retrouvait son public en chair et en os pour la première fois depuis un long moment.

La vie se poursuit à Spa. Après avoir été reporté de deux jours, les Belgofolies ont finalement été maintenues. Depuis hier, les artistes s’enchaînent face à un public assis et masqué. L’ambiance est différente de celle des Francos, mais pour Loïc Nottet la tête d’affiche du jour, comme pour les autres, c’est un plaisir de les retrouver.

Pendant notre interview, le chanteur-compositeur belge se confie: il a été profondément marqué par les événements et les images des inondations ces derniers jours. "J’ai hésité à venir pendant quelques secondes, mais je me suis dit que les gens ont besoin de rêver et avec mon concert de ce soir, mon but est de les aider à s’évader", se challenge-t-il avant de monter sur scène.

Le Hervien Nicolas Donnay, du groupe Aprile, fasciné par le retour du public

Du rêve, Loïc Nottet n’a pas été le seul à en donner ce jeudi aux Belgos. Alex Lucas, Charles, Aprile, ces chanteurs et chanteuses belges ont tous emmener leur public ailleurs, bien loin de nos tracas actuels. "J’avais hâte de pouvoir tester certains nouveaux titres et certains titres retravaillés de l’album que je prépare pour mai 2022, face à un large public. J’ai pu voir que ça a mis l’ambiance", se réjouit Nicolas Donnay, le chanteur et musicien hervien du groupe Aprile.

"En un an et demi, j’ai travaillé le même nombre de jours que ce que je fais en un mois habituellement"

Dans l’ombre de ces artistes, derrière le public, les techniciens ont eux aussi retrouver leur poste. "En un an et demi, j’ai travaillé le même nombre de jours que ce que je fais en un mois habituellement. Tout ça avec un chômage à un peu plus de 500 €. Alors oui, je peux te dire qu’on est vraiment content de retravailler. On retrouve les artistes et le public aussi, ça nous a manqué", confie José Huppermans, un régisseur fidèle aux Francos.

Tout le monde avait le sourire dans cette bulle des Belgos. Les organisateurs s’étaient promis de ne pas annuler leur festival une seconde année, promesse tenue. Le festival se poursuivra jusqu’à lundi avec en clôture une soirée caritative pour soutenir les victimes des inondations. (P.J.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte