VEDIA

Camion sur le flanc sur la RN 666 à Pepinster : la circulation rétablie

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 18 juin 2018 14:25  

Plus de peur que de mal heureusement ce matin aux alentours de 10 heures 30 lorsqu’un camion, venu des Pays de l’Est et transportant des sacs d’engrais, s’est renversé dans le tournant dit "Moïse", situé à quelques centaines de mètres de la fin de la descente de Tancrémont. En montant la N666, le chauffeur a effectué une fausse manoeuvre dans le virage et la remorque s’est couchée sur le flanc. Après les opérations de remorquage, la circulation a pu être rétablie peu après 14 heures. On ne déplore aucun blessé.

L’accident prend une tournure politicienne

Cet accident sans conséquence humaine prend à présent une tournure politique. L’ex conseiller communal cdH Jean-Marie Fafchamps, qui a toujours pointé du doigt la problématique du passage des poids lourds au centre de la commune, indique que les plaques de signalisation interdisant le transit des camions ont été enlevées récemment le long des autoroutes à Sprrimont et à Battice.
 
" Je m’élève également contre les déclarations des inconscients qui prétendent qu’on ne peut rien y faire. Je rappelle que la N614 (Chaussée Verte) est interdite au transit des camions de plus de 7,5 tonnes alors que cette route nationale permet de relier les autoroutes A3 et A15. La situation est donc semblable à ce que nous connaissons à Pepinster. La N614 est bien moins dangereuse que les N61, N690 et N666 puisqu’elle quasi en ligne droite et qu’il n’y a pas de côte. Interdire le transit par Pepinster est donc possible. Par ailleurs, je ne croirai jamais que ce qui a été possible à Bruxelles avec les nuisances des avions ne soit pas possible à Pepinster avec les nuisance des camions. Philippe Godin est juriste. Quand il dit qu’interdire le transit des camions est impossible, soit il est incompétent, soit il ment", n’hésite pas à affirmer le nouveau membre de DéFI. qui annonce qu’il va s’informer auprès des ses instances afin de connaître les démarches qui ont été faites à Bruxelles contre les nuisances des avions et pour obtenir copie des différentes décisions de justice.







Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte