VEDIA

Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul s'imposent au Rallye de Suède !

 18 fevrier 2018 13:47  |   Saint-Vith

Yesss ! Mission accomplie ! Au terme d’une Power Stage de Torsby au cours de laquelle il s’est bien gardé de prendre tous les risques, Thierry Neuville (Hyundai) a remporté sa septième victoire en Championnat du Monde, rejoignant Sébastien Loeb et Sébastien Ogier dans le cerle très fermés des pilotes ayant été capables de vaincre les Nordiques en Suède. En signant le 4ème meilleur chrono de cet ultime tronçon, Thierry et son copilote Nicolas Gilsoul se sont également propulsés en tête du WRC 2018 (41 points, contre 30 à Ogier), au terme d’un parcours parfait ce week-end, et notamment vendredi, où il s’agissait de faire la différence en étant en cinquième position sur la route. 

Sans réelle surprise, c’est une Toyota qui s’est offert l’ultime scratch de week-end, Esapekka Lappi profitant en outre d’une petite erreur de Hayden Paddon (Hyundai) pour lui subtiliser la 4ème place au classement général. Quant à Sébastien Ogier (Ford), il a rusé (on y reviendra...) afin de s’élancer derrière Neuville et ainsi profiter d’un terrain en meilleur état pour prendre les points de la 2ème place au classement de la spéciale. 

 

Au bout de ce Rallye de Suède d’excellente facture, Neuville s’impose donc devant un exceptionnel Craig Breen (Citroën), clairement sur une pente ascendante, et un Andreas Mikkelsen qui doit se dire que son équipier et ami belge sera un rude adversaire cette saison. Toyota se console avec la 4ème place de Lappi au terme d’un week-end frustrant, quand bien même la performance était là, tandis que Paddon va longtemps ruminer cette petite faute synonyme de perte d’une place. Le top 10 final est complété par un Mads Östberg (Citroën) qui a réussi son retour à domicile (ou presque), un Jari-Matti Latvala (Toyota) qui n’avait plus qu’à engranger un maximum de points, un Teemu Suninen (Ford) meilleur représentant du clan M-Sport mais déçu cependant, un Ott Tänak (Toyota) qui a multiplié les scratches et un Sébastien Ogier pas réellement sorti grandi de ses prises de position au sujet de l’ordre de passage, aussi frustrant ait été celui-ci... 

Rendez-vous plus tard dans l’après-midi pour les commentaires de Thierry Neuville, et en attendant, champagne ! (Vincent Franssen - speedactiontv.be