VEDIA

Thierry Neuville est pour la quatrième fois vice-champion du monde des rallyes

 18 novembre 2018 08:36  |   Saint-Vith

Le Championnat du Monde des Rallyes a rendu son verdict au bout d’un Rallye d’Australie marqué par une ultime journée très difficile suite à l’apparition de la pluie. Après le retrait de Thierry Neuville (Hyundai) dans l’ES22, c’est l’autre adversaire de Sébastien Ogier (Ford) pour le titre, Ott Tänak (Toyota), qui est sorti de la route dans l’ES23 Sapphire 2. Abandon ! Jari-Matti Latvala (Toyota) n’avait plus qu’à se laisser glisser vers le podium final, remportant sa première victoire depuis la Suède en 2017, et permettant à Toyota de décrocher l’importante couronne Constructeurs. 

Dans l’ES22 Coramba 2 (15,55 km), Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul (Hyundai) sont partis à deux reprises à la faute, le pilote belge finissant par ranger son bolide dans une échappatoire, sans doute victime d’un bris de suspension. Ayant sorti la toute grosse attaque ce dimanche matin, afin de maintenir une certaine pression sur Sébastien Ogier (Ford), Neuville met ainsi un terme à un fantastique combat qui s’est étalé sur tout le championnat, pour connaître une issue contraire dès la première étape du Rallye d’Australie. 

Clap de fin donc pour TNNG, le duo belge n’obtenant pas le dernier mot face à un Ogier qui gère à la perfection depuis les premiers ennuis de la Hyundai #5. Comme on l’a signalé, la compétition mondiale a été d’une intensité inégalée en cette saison 2018, et chacun s’est forcément mis à rêver d’une issue heureuse et inédite pour la Belgique. Avec deux scratches en dépit d’une position exécrable sur la route - mais le règlement est le règlement - Thierry Neuville a tenté le tout pour le tout, sans connaître la réussite. 

(Vincent Franssen - www.speedactiontv.be)

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte