VEDIA

Le 7ème Peking to Paris passera par Malmedy le 5 juillet !

 28 juin 2019 15:28  |   Malmedy

Il s’agit à n’en pas douter du challenge automobile le plus incroyable des temps modernes ! Réservé aux voitures Vintage (jusqu’à 1947) et Classic (1948-1975), le Peking to Paris a pris son envol le 2 juin dernier depuis Pékin, et les rescapés parmi les 110 équipages au départ atteindront Paris le 7 juillet. Entre les deux capitales, un périple totalement improbable à travers la Chine, la Mongolie, la Russie, le Kazakhstan, avant un passage en Finlande, en Estonie, en Lettonie, en Lituanie, en Pologne, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Belgique, pour ensuite mettre les roues sur le territoire français. Soit 36 jours de course pour un total de plus de 14.000 kilomètres, le tout avec des anciennes remontant parfois aux premières heures du XXème siècle, à l’image de ce Tricycle Contal Mototri de 1907 mené par un équipage... belge !

Bentley, Chrysler, Dodge, Ford, Sunbeam, Rolls-Royce, Chevrolet, Alvis, Buick, Packard, Cadillac, mais aussi Porsche, Mini, Datsun, Citroën, Volvo, Mercedes, Alfa Romeo et bien d’autres, le plateau réuni par The Endurance Rally Association, qui a relancé en 1997 une épreuve disputée pour la première fois en 1907, est tout simplement exceptionnel. Et il faut le voir pour le croire…

C’est ce que les organisateurs vous invitent à faire le vendredi 5 juillet, à l’occasion de la première partie du périple belge d’un Peking to Paris 2019 qui en sera alors à son antépénultième journée. Responsable du parcours, Fred Gallagher, l’ancien copilote d’un certain Ari Vatanen, s’est judicieusement tourné vers la structure Trajectoire de Jean-François Devillers, réputée pour l’ING Ardennes Roads, le Liège-Rome-Liège ou tout récemment le Marathon de la Route, afin de proposer un tracé le plus intéressant possible. C’est Joseph Lambert, dont l’expertise en la matière n’est plus à démontrer, qui s’est chargé de concocter le tout.

Les amateurs du genre, mais aussi le public de passage en ce début de période de vacances estivales, sont ainsi invités dès 16h30 à Malmedy, à hauteur du Malmundarium, où chaque équipage effectuera une halte d’une quinzaine de minutes ! Le spectacle de ces machines semblant surgir d’une autre époque et déboulant dans les rues de Malmedy vaudra assurément le coup d’œil !

Ensuite, la caravane mettra le cap sur Liège, où l’arrivée de l’étape aura lieu sur le parking de l’Hôtel Van der Valk Liège Congrès, voisin du Palais des Congrès. Les voitures rescapées passeront donc la nuit en bord de Meuse, pendant que les équipages et l’organisation profiteront d’un buffet et d’une nuit de repos bien méritée dans le confort de ce nouvel établissement de référence. Le lendemain matin, soit le samedi 6 juillet, c’est à 7h30 du matin que le Peking to Paris reprendra la route, direction Ypres, où sera jugée l’arrivée d’une avant-dernière étape passant notamment par l’Abbaye de Maredsous (halte à 9h30) avant un tronçon de navigation s’inspirant du parcours du Circuit des Ardennes dans les années ’80, un passage par le Garage Renault à Ermeton-sur-Biert et une pause déjeuner au Moulin de la Hunelle à Chièvre. A noter que des points précis du parcours du Peking to Paris seront mis en ligne sur la page Facebook de Trajectoire (Facebook.com/trajectoire.be) en milieu de semaine prochaine.

En ce début d’été, l’occasion de vivre un spectacle totalement inhabituel ne risque pas de laisser insensible. Cap sur Malmedy et/ou Liège le vendredi 5 juillet, histoire de s’en mettre plein les yeux et les oreilles, et ouvrir une nouvelle fois le grand livre d’histoire de l’aventure automobile…








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte