VEDIA

Grégory Fastré épargné par la malchance aux 6 Heures Moto de Spa-Francorchamps ?

DG Sport
 02 aout 2019 16:52  |   Stavelot

Près de 65 équipages inscrits ! La grille de départ des 6 Heures Moto de Spa-Francorchamps 2019 sera particulièrement bien achalandée. L’annonce du retour du Mondial d’Endurance sur le plus beau circuit du monde (en 2022) n’a pas laissé les teams et les pilotes indifférents. Certains viennent clairement prendre leurs marques en vue de l’EWC, d’autres viennent jauger leur niveau. D’autres enfin n’ont d’autre ambition que de rallier l’arrivée de ce qui reste l’unique course d’endurance pour motos modernes en Belgique. Le dimanche 18 août, les 6 Heures Moto de Spa-Francorchamps promettent un spectacle intense et des bagarres à tous les étages. 

Chez les gros bras (ceux qui visent la victoire au classement général, indépendamment de leur catégorie), on a rarement vu autant de prétendants au podium final. Et surtout, on a rarement vu autant de grands noms de la vitesse belge et internationale. A quelques rares exceptions, tous les pilotes belges ‘en vue’ seront au départ. Et notamment le nouveau spécialiste de l’endurance et ancien pilote MotoGP, Xavier Siméon, au guidon de la Yamaha R1 du Dunlop Test Team qu’il partagera avec le Français Julien Da Costa. On sait que cette Yamaha jaune (#37), préparée et réglée aux petits oignons par l’équipe Dunlop (et notamment Steven Casaer), convient bien à ‘Xavi’, et qu’il aura à cœur de briller devant son public, lui qui sera tout juste de retour des 8 Heures de Suzuka…

Mais même s’il connait le circuit de Spa comme sa poche et que les rouages de l’endurance n’ont plus beaucoup de secrets pour lui, Xavier Siméon découvrira les 6 Heures Moto. Un manque d’expérience qui pourrait faire le jeu de ses principaux rivaux, comme Grégory Fastré, qui fêtera à Spa le premier anniversaire de sa collaboration avec le team Mototech. Pour sa première sortie sur la Yamaha du team de David Drieghe en 2018, ‘Fast Greg’ avait fait fort : deuxième temps des essais qualifs, holeshot et victoire finale, qui lui avait permis de devenir le détenteur du plus grand nombre du succès sur l’épreuve. Fera-t-il aussi bien un an plus tard, cette fois associé à Camille Hedelin et Vincent Lonbois, auteur de la pole position en 2018 ? Pour cela, il faudra qu’il soit épargné par la malchance, qui empoisonne quelque peu la saison en Mondial d’Endurance du team Mototech…

Comme Greg Fastré, Marc Fissette est un multi-vainqueur des 6 Heures de Spa (il a notamment réalisé le triplé en 2015, 2016 et 2017), mais contrairement à Greg, Marc a ‘officiellement’ rangé son cuir, ce qui ne l’empêche pas de le ressortir pour les 6 Heures. Associé à Stéphane Mertens et à Didier Jadoul au sein du team Ducati Luxembourg, voici sans doute l’équipage le plus expérimenté de ces 6 Heures. Ils se relaieront au guidon de la somptueuse Ducati V4, une raison de plus de les tenir à l’œil ! De l’expérience, il y en aura aussi sur la Yamaha du Track Team Zone Rouge Flybike de Michel Nickmans et Philippe Galle.

Habitué de l’IDM (championnat allemande de Superbike) où il a brillé la saison passée avec une place de vice-champion, Bastien Mackels sait aussi y faire en Endurance. Après un début de saison compliqué (son team ayant opté pour une petite pause carrière), il est revenu à la compétition à l’occasion des 8 Heures d’Oschersleben, et s’est vu dans la foulée invité à Suzuka pour préparer les 8 Heures et participer à l’Asia Road Championship. Associé à Wim Van Den Broeck dans le team Wilbers J&I Racing, c’est aussi un gros client pour la victoire finale.

Citons également le team Phenix Racing Inter avec Fabien François, Marin Fritz et Bobby Bas, le Trax Racing Team (Niels Hattas, Dennis Vermoesen, Marty Debruyne) ou encore les Anglais de Seton Tuning (Phil Seton, Pat Sheridan) ou ceux du team Edge RST Racing I (Nick Edgeley associé au journaliste Michael Neeves)… et tous ceux qui ne demandent qu’à créer la surprise dès le début de la séance qualificative, prévue dès 9h00 le dimanche 18. 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte