VEDIA

Loic Vliegen au départ de son 1er Tour de France!

IWGT
 21 juin 2021 19:15  |   Herve


On attendait impatiemment la sélection des 8 coureurs de l’équipe Intermarché-Wanty-Gobert pour la prochaine Grande Boucle qui démarre samedi, et au lendemain des championnats nationaux lors desquels Loic Vliegen s’est montré aux avant-postes dans le final, on a bien fait d’attendre ce lundi en début de soirée. Puisque c’est confirmé, le Hervien participera à son 1er Tour de France dès ce samedi 26 juin au départ de Brest pour 3 semaines, jusqu’au 18 juillet. 21 étapes au programme, 3.414 km, 51.153 m de dénivelé positif, 6 étapes de montagnes, 2 contre-la-montre, etc. Loic a partagé l’info sur les réseaux sociaux peu après l’annonce officielle de son équipe. Un grand moment d’émotion sans doute pour Loic et une nouvelle étape dans sa carrière. Avec le soutien de son équipe et de l’encadrement.

« Tous les candidats à ce Tour de France ont démontré un par un qu’ils étaient prêts pour ce grand rendez-vous. Quand je regarde la pré-sélection que nous avions établie cet hiver dans notre plan annuel de performance, seul un nom a changé et c’est un beau compliment pour l’ensemble de notre cellule Performance. Nous travaillons depuis le début de l’année à un train pour le sprint autour de Danny et Boy Van Poppel et Jonas Koch. La préparation ne fut pas toujours sans heurts, mais leur pic de forme approche, comme les dernières semaines l’ont démontré, et ce trio saisira chaque chance pour faire ses preuves. D’un autre côté, nous avons des ambitions pour le classement avec Louis Meintjes et un expérimenté Jan Bakelants à ses côtés. Jan a démontré lors des étapes de montagne au Dauphiné qu’il pouvait assister Louis. Enfin, nous accueillons trois coureurs qui feront leurs débuts sur le Tour : Loic Vliegen, Georg Zimmerman et Lorenzo Rota. Avec ce trio, nous voulons passer à l’offensive et peut-être créer la surprise », analyse Aike Visbeek, Performance Manager chez Intermarché-Wanty-Gobert.

Jean-François Bourlart, CEO Intermarché-Wanty-Gobert, va dans le même sens : « Comme chaque année, opérer la sélection pour le Tour de France constitue un exercice difficile. Cela provoqué forcément des joies mais également des déceptions. Nous avons tenu compte de différents paramètres : parcours, objectifs et chances de résultats, état de forme des coureurs, … Nous cherchions un bon équilibre entre des profils pour la haute montagne, mais aussi pour les étapes de sprint et de transition. Je suis convaincu que nous avons composé le meilleur groupe possible. »

Vivement samedi pour la 1ère étape, accidentée, entre Brest et Landerneau sur 198 km. (O.T.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte