VEDIA

Variant anglais: 2 classes fermées aux Grands Prés à Malmedy, 2 autres à l'Athénée

 03 fevrier 2021 18:10  |   Malmedy


Deux classes de primaires de l’école communale des Grands Prés à Malmedy sont fermées jusque demain vendredi, au moins. En cause, deux enfants dépistés positifs au variant anglais du Covid, un dans la classe des 1ère-2ème et un autre dans la classe des 3ème-4ème. « Le PSE, la médecine scolaire, a décidé de prendre des mesures préventives, en faisant fermer ces deux classes, alors que le variant anglais est réputé plus contagieux que le Covid-19 de la 1ère vague. Les enfants des deux classes et leurs institutrices sont en quarantaine. Ils peuvent se faire dépister dès vendredi. Un retour à l’école sera possible dès lundi si le test est négatif bien sûr et s’il n’y a aucun symptôme », nous a précisé le bourgmestre de Malmedy, Jean-Paul Bastin, en charge de l’enseignement communal.

Les élèves de maternelles et primaires des Grands Prés avaient fait une rentrée remarquée dans des conteneurs placés à côté du hall des sports en septembre, alors que les travaux de démolition de l’ancienne école pour en reconstruire une nouvelle sont actuellement en cours.

Ce jeudi matin, nous apprenons aussi que les deux classes de 5ème et les deux classes de 6ème primaires de l’Athénée de Malmedy sont également fermées ce jeudi. "Suite à des problèmes de santé de nombreux élèves en P5 et P6 ainsi qu’à un cas avéré positif de COVID 19, nous nous voyons dans l’obligation de vous demander de garder vos enfants ce jeudi 4 février. J’attends des informations plus précises pour la suite des organismes de la santé (CPMS, Aviq, ...). Je vous transfèrerai leur courrier dès réception de celui-ci", a communiqué mercredi soir la directrice du fondamental de l’Athénée à l’attention des parents.

Par ailleurs, plusieurs autres enfants d’une autre école communale malmédienne ont également subi des tests ces derniers jours, après suspicion de Covid. Les résultats de tous les enfants dépistés dans cette école sont heureusement négatifs. Mais on peut craindre une explosion des cas dans les écoles, et ailleurs. « Il ne faut pas se faire d’illusion », ajoute le bourgmestre malmédien, « le variant anglais risque de devenir la norme dans le cadre des futures contaminations dans le pays, un peu partout, pas seulement dans les écoles, à cause de sa plus grande contagiosité. »

Ce ne sont pas les premières classes du fondamental fermées ces derniers jours pour cause de Covid dans l’arrondissement. Après Saint-Vith et Welkenraedt la semaine passée, c’est l’école de Juslenville qui est aussi fermée ce mercredi. A Henri-Chapelle, le personnel de garderie a été mis en quarantaine jusque vendredi. "Les enfants qui présentent un risque vont être contactés par le PSE", selon le directeur de l’école communale.  (O.T.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte