VEDIA

Farandole, mini-cortèges : un Cwarmê en mode… Covid à Malmedy

 14 fevrier 2021 10:51  |   Malmedy


Alors que le Cwarmê, comme tous les autres carnavals, est annulé cette année, plusieurs dizaines de Malmédiens sont quand même descendus en centre-ville ce samedi. Avec des images qui ont interpellé beaucoup de personnes, montrant des rassemblements Place Albert et Place de Rome notamment, avec musiciens. A quelques mètres de là, c’est une farandole de membres de la Royale Malmédienne qui a animé les réseaux sociaux. On y reconnait plusieurs anciens Trouv’lê, dont certains non-masqués, mais avec le rythme toujours dans la peau… Il faut dire que si des participants se félicitaient que « la tradition se perpétue », et que « les règles ont été respectées » on aura pourtant noté qu’une bonne partie des participants à ce carnaval improvisé ne portait pas de masque, les distances étaient loin d’être respectées par bon nombre de fêtards, encore moins dans la farandole. Un carnaval un peu improvisé qui a ouvert de longs débats, en ligne, sur Facebook.

Un membre du personnel du Centre hospitalier a d’ailleurs posté sur sa page un post éloquent : « Aujourd’hui j’ai dû dire à mon fils de 3 ans qu’il ne pouvait pas se déguiser et chanter les chansons de son arrière-grand-père.... Il était triste mais a bien compris... Les autorités communales et les sociétés nous ont demandé de ne pas se rassembler... Nous avons accepté et sommes restés cloîtrés à la maison... Nous des purs et durs Malmédiens... (Je vais certainement me faire des ennemis mais tant pis...) Alors excusez-moi  d’être un peu fâché et déçu sur ce que  j’ai vu ... Vivement 2022 !! » Un autre, répliquant dans l’autre sens : « Ça s’appelle la résistance ! Certains en sont morts et on les honore aujourd’hui. Merci. » On a aussi relevé : « Affligeant... le pire c’est qu’ils se plaignent de la situation actuelle.... mais leur comportement est en inadéquation avec eux-mêmes.... manque respect total de l’horeca et de tous ceux qui subissent cette crise sanitaire.... suis désabusée... »

Il nous revient que le collège communal n’avait rien autorisé d’autres que des rassemblements de 4 personnes et bien sûr pas de cortège. La Grosse Police était, elle, seulement autorisée à annoncer devant les homes que le Cwarmê était reporté. Pour le reste, tout devait se passer « à distance ». Tant le discours de la Grosse Police, justement, enregistré et diffusé samedi matin dans les haut-parleurs du centre-ville. Le bourgmestre Jean-Paul Bastin, et les 5 présidents des sociétés, ont enregistré et diffusé leurs discours en ligne et dans les baffles également, à 14h45. Alors qu’à 15h15 c’est le fameux Tching-Boum qui envahissait les oreilles. Mais à priori, aucun rassemblement n’était toléré. « A l’arrivée de la police les rassemblements se sont spontanément disloqués », nous a expliqué le bourgmestre malmédien Jean-Paul Bastin, qui poursuit « c’est regrettable, dangereux même en vue d’une propagation éventuelle du virus. C’est clair que ces rassemblements n’étaient pas dans l’esprit de ce qui était autorisé. Ceci dit, tant pour la Saint-Martin, que la Nuit de mai ou encore les jeudis gras il y a eu peu de débordements. Mais la période de carnaval reste toujours une période très sensible.» Ca veut dire qu’il y aura des PV dressés par la police ? « A ma connaissance il n’y en a pas eu. Mais il y a beaucoup de vidéos qui circulent, il ne dépend pas de moi de savoir ce que la police en fera. »

Bon, on doute quand même que ces « écarts » aux règles sanitaires apportent leurs lots de contaminations. Mais pas sûr que l’image colportée vers l’extérieur soit des plus positive (sans mauvais jeu de mots presque folklorique…) Sans préjuger non plus de ce qui se passera ce dimanche après-midi malgré la présence plus visible de la police…

Cette « affaire » a fait réagir, officiellement, la Royale Malmédienne via un communiqué envoyé en début d’après-midi ce dimanche par son président Fabien Marichal, futur Trouv’lê, qui ronge lui aussi son frein.

« Le comité de la Royale Malmédienne comprend bien le courroux du public suite à la farandole qui s’est créée spontanément dès l’instant où des musiciens ont joué Le Tching Boum.

Préalablement à cette période carnavalesque, La Royale Malmédienne a envoyé un courrier à tous ses membres demandant le respect des mesures sanitaires et en souhaitant à chacun de vivre ce week-end particulier avec beaucoup de retenue.

Certains chapeaux de membres sympathisants étaient présents sur La Place Albert 1ier.

La Malmédienne ne cautionne pas cette farandole qui était une initiative spontanée des personnes présentes sur les lieux à titre privé. Au-delà de ce constat, le comité ne souhaite pas alimenter une quelconque polémique et souhaite à tout un chacun de vivre un excellent « non »- carnaval 2021.

Au plaisir de se retrouver dans la liesse lors de l’édition 2022 du Cwarmê malmédien. »

Rendez-vous est donc pris pour 2022 ! (O.T.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte