VEDIA

Waimes : débat autour d’une antenne de 33 m au terrain de foot

DR
 26 fevrier 2021 10:44  |   Waimes


L’implantation des antennes relais gsm ne se font pas souvent sans levée de boucliers des riverains. C’est encore la cas à Waimes, où un collectif « les Antennes à Waimes », actif sur Facebook, milite contre le projet de Telenet d’installer une antenne aux abords du terrain de foot, rue Coirville. L’enquête publique se termine d’ailleurs mardi prochain. Une antenne qui culminera largement au-dessus des poteaux d’éclairage, situés eux à 18 m de hauteur.  Elle prendrait place à l’emplacement d’une autre antenne, obsolète, mais plus grande donc, dans un espace clos de 8m sur 8m. « Nous n’avons pas encore de position officielle dans ce dossier », nous a expliqué le bourgmestre Daniel Stoffels. « Mais l’endroit ne nous semble pas le plus approprié au niveau de l’habitat », précise le bourgmestre waimerais. D’autres pistes seraient suivies pour implanter cette antenne qui doit accueillir 12 antennes et 7 faisceaux hertziens pour les réseaux Télénet et Orange, plus du côté du parc éolien de Chîvremont notamment, où l’impact paysager sera de facto moindre et plus au-dessus des têtes des petits footballeurs.

La majorité a d’ailleurs été interpellée par le groupe d’opposition sur ce dossier lors du conseil communal de ce jeudi soir. « Sans nous prononcer sur le fond du dossier, nous demandons que la commune fasse réaliser un audit des antennes existantes sur la commune pour mesurer le champ magnétique généré (à charge de l’exploitant). Et que la commune fasse réaliser par les opérateurs téléphoniques une cartographie du réseau (des 3 opérateurs) pour tout le territoire communal », nous a expliqué Guillaume Lerho, chef de file du groupe Waimes Ensemble. Demandes qui ont été reçues favorablement par la majorité.

Waimes ne sera pas en manque de distributeur de billets !

Alors que les banques désertent les communes rurales en démantelant aussi leur distributeur de billets, ce ne sera pas le cas à Waimes. Interpellé par le groupe d’opposition Waimes Ensemble sur une future absence de mister-cash sur la commune, le bourgmestre Daniel Stoffels s’est montré rassurant : « Si ING fermera bien ses portes pour raisons économiques, la banque CBC m’a confirmée qu’elle devrait rester encore 4 ou 5 ans au moins au centre de Waimes. Par ailleurs la commune a déjà pris les devants en contactant Batopin, consortium de banques garantissant un distributeur de billets à 5 km à la ronde. On demandera également à avoir un distributeur sur le haut de la commune, plus touristique, à Robertville ou Sourbrodt. » (O.T.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte