VEDIA

Un nouveau quartier à venir dans le centre de Dolhain

 26 mai 2020 11:22  |   Limbourg


Après trois mois d’absence, le conseil communal de Limbourg s’est enfin réuni ce lundi soir, en mode déconfinement mais en gardant les distances physiques nécessaires, d’où une réunion distanciée dans la grande salle du Kursaal. Mais pendant ces trois mois, le Collège ne s’est pas arrêté de travailler, et c’est ainsi qu’il a pu mettre hier soir deux projets d’importance sur la table.

Transformation du centre de Dolhain

Le premier concerne un vaste projet de rénovation urbaine, déjà lancé en 2014 et qui a pris corps avec la rénovation de la place Léon d’Andrimont, la place centrale de Dolhain. Il vise un vaste espace compris entre le Viaduc et la rue des Ecoles, et entre la Gare et l’avenue David, un espace d’ailleurs jugé trop grand par la Région wallonne et qu’il a fallu quelque peu rétrécir.

Cette deuxième phase de ce projet à grande échelle consiste en une opération ambitieuse de rénovation du bâti entre la place Léon d’Andrimont et la gare, et a été baptisé « Respire ». Il s’agit de créer un nouveau quartier, aéré, convivial et de rendre l’entrée de la ville plus belle en venant de Bilstain. De nouveaux logements seront créés dans l’ancienne usine Polyform aujourd’hui abandonnée avec un entrepreneur privé, ainsi que des espaces verts de qualité. Un projet adopté à l’unanimité.

Turbine hydroélectrique sur la Vesdre

Le deuxième projet mis sur la table, et adopté lui aussi à l’unanimité, a été qualifié de novateur en Wallonie et d’audacieux par la bourgmestre Valérie Dejardin. Il s’agirait d’établir sur la Vesdre, à l’arrière du quartier du Moulin, une turbine hydroélectrique, de manière à produire de l’électricité verte et renouvelable. Pour l’instant, il ne s’agit que de lancer une étude de faisabilité pour un coût de 6.000 euros, mais même l’opposition Limbourg Demain a trouvé le projet chouette. Reste à en étudier le financement, auquel elle a demandé d’être associée.

Enfin, tout le conseil s’est associé pour louer et remercier la population qui s’est solidarisée dans la production de masques pour chaque habitant. (LB)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte