VEDIA

Quel soutien financier de la Province pour la restauration du Grand-Théâtre de Verviers ?

 30 mars 2018 10:10  |   Verviers - Province de Liège

La Province de Liège compte-t-elle vraiment soutenir la restauration du Grand Théâtre de Verviers ? Au-delà de l’inscription d’un euro symbolique décidée par le Conseil provincial le 25 janvier 2016, le conseiller provincial MR Freddy Breuwer (invité de notre émission Contrechamp hier soir) s’inquiète en constatant qu’aucune inscription se rapportant à la rénovation du Grand Théâtre n’était visiblement prévue en 2018.

«  Liège Europe Métropole a déjà accordé un montant de 1.000.000 euros pour les frais d’études relatifs à cette rénovation. Mais il ressort de la convention votée par le Conseil communal de Verviers le 26 février dernier et selon les déclarations publiques faites par la Bourgmestre Muriel Targnion (PS) le même jour et répétées le samedi 3 mars lors de la présentation publique du projet, que la Province est appelée à intervenir complémentairement à hauteur de 10 % du montant présumé des travaux soit quelque 1.700.000 euros à charge du budget provincial », explique Freddy Breuwer. Ce montant viendrait s’ajouter aux 13.000.000 d’euros accordés par le  Gouvernement wallon. Là où les craintes du conseiller provincial verviétois prennent une tournure plus importante, c’est quand on apprend que le Député Robert Meureau (PS), en charge du budget provincial, a fait savoir que la Province est susceptible d’accorder une subvention de 4 % en fonction des travaux qui seraient validés par la Région wallonne comme relevant du Patrimoine. La Province accorderait dès lors  une subvention complémentaire à celle de la RW, au fur et à mesure que les travaux seraient exécutés. « N’oublions pas que la Province, par le  biais de Liège Europe Métropole, a déjà engagé et prévu un million d’euros pour frais d’étude. Par rapport au budget de 31 millions d’euros minimum nécessaire  à la réalisation du projet dévoilé récemment , il reste vraiment beaucoup de marge et la réponse de la Ministre Gréoli relative à la partie ’hors patrimoine’ et équipement est de plus en plus attendue et déterminante afin de mesurer le ’gap’ budgétaire qui subsiste pour envisager sérieusement le sauvetage de l’édifice », conclut Freddy Breuwer.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte